Toros N° 2052 est paru 

 

Le numéro 2052 de la revue Toros est paru le 18 juillet. Au Sommaire : L’editorial, un pas de plus vers l’ignominie. Chronique du temps : Morosité. L’éphemeride : 15 juillet 1908 On inaugure à Carabanchel! Portrait : Antonio Lorca, un journaliste qui n’a pas la langue dans sa poche. Toros en France : Istres, La Brede, Saint Sever, Boujan sur Libron, Mauguio. Toros en Espagne : Madrid, Zamora. Algo de toros : De Paris Match à Play Boy…en passant par Linares In memoriam Gregorio Sánchez. Cartels, Clarines, Toro dans l’Art Le dernier Montherlant. Toros dans la pub : Richard Roigt Et aussi, Le dessind’Alain Bonhoure "Indultomania"

ToroMag N°81 

 

Le nouveau numéro de la revue ToroMag vient de paraître. Comme d’habitude, vous y retrouverez l’actualité taurine française et espagnole au travers de reportages, d’entretiens, d’articles d’opinions et de comptes-rendus, le tout illustré par une contribution photographique importante et de qualité. Au sommaire : L’éditorial. Actualité feria : Saint Martin,  Alès, Nîmes. Actualités courses: Aire / Bolsin de Bougue, Vauvert / Captieux. Image d'antan : Les premières miuradas françaises 

El Campo : Miura. Hommage : Palomo Linares. Image d'antan : Palomo Linares en France. Actualité feria : Vic Fezensac, Madrid. Télégrammes. Cartels

Planete Corrida N°139 

 

Avec JM Manzanares en couverture, des articles sur la Bravoure du toro, Jiménez Fortes et la ganaderia du Conde de Mayalde à l’intérieur avec toutes les rubriques habituelles….




 Vient de paraître 

 

Le livret du Procès organisé par le Cercle Taurin Nîmois dans le cadre de son cycle culturel le 8 Avril dernier. Grâce au précieux concours apporté par l’Institut International de Droit Taurin à cette manifestation, rigueur, respect du rituel judiciaire, participation de personnalités françaises et espagnoles de haute volée ont caractérisé cette allégorie à la fois fictive et bien réelle, très aficionada aussi. Point d’orgue de la saison culturelle taurine, cet événement est exemplaire d’un engagement résolu pour la défense de la tauromachie et consacre une initiative qui fera date. Ce livret (79 pages, Actes du procès et DVD inclus) est vendu au prix de 16€. Soit, par expédition sous pli spécial (frais d’expédition 4€) - Bon de commande en annexe à expédier avec votre règlement par chèque au siège de l’association : Cercle Taurin Nîmois Hôtel Imerator Quai de la Fontaine 30 900 Nîmes. Soit à la Librairie Teissier à Nîmes rue Régale où il sera en vente à partir du 21 Juin. Pour toute autre demande, contact : cercletaurin.nimois@gmail.com


 

L'intégrale des nouvelles du Prix Hemingway en E-Book gratuit !

  

Les Avocats du Diable et leurs partenaires sont heureux de vous offrir L’Intégrale des Nouvelles Lauréates du Prix Hemingway de 2005 à 2017 en E-Book 100 % Gratuit! Il suffit de cliquez sur le lien : Lesavocatsdudiable.tumblr.com

 


 

La corrida expliquée a ma fille 

 

Joselito, torero charismatique et rebelle, explique à sa fille adolescente tentée par les arguments des anti-corridas, le sentiment et les valeurs profondes qui fondent un art né il y a deux siècles. Sans a priori, il l’alerte sur les conséquences culturelles, écologiques et économiques de son interdiction et oppose aux censeurs la dimension artistique et la valeur universelle de la tauromachie. A paraitre aux Editions du Diable Vauvert La Laune 30600 Vauvert

 


"Jean Grenet - L’afición sous toutes ses formes", de Pierre Vidal 

 

Maire, député, conseiller général et régional, président de l’Aviron Bayonnais, Jean Grenet a incarné Bayonne durant de nombreuses années. Parmi ses responsabilités, il y en a une qui lui tint particulièrement à cœur : la gestion des arènes de Bayonne. Ce ne fut pas une tâche facile car sous son mandat, il fallut changer les habitudes, transformer les fonctionnements, opérer des travaux coûteux pour améliorer le confort de Lachepaillet. Fidèle à sa ligne, à la défense de la corrida dans sa ville, malgré les difficultés, Jean Grenet n’a pas reculé. Il a ainsi assuré la pérennité des arènes de Bayonne. Il fut aussi longtemps le président de l’Union des Villes Taurines de France et joua à l’Assemblée Nationale un rôle important pour la défense de la corrida souvent attaquée de manière arbitraire. Son expérience est précieuse pour l’avenir d’une activité qui reste précaire. Désormais retiré, Jean Grenet n’intervient plus dans la vie publique bayonnaise. Il a choisi le silence même si, parfois, il n’en pense pas moins. Dans ce livre, il fait le point sur son action en faveur de la corrida. Il fait aussi le bilan de son travail à la tête de SA ville, Bayonne. Enfin, il nous livre les secrets de sa nouvelle vie. Une vie tournée désormais sur des joies simples, sans regrets ni amertume, ouverte vers d’autres horizons. Des réflexions emplies de sagesse, de tendresse aussi pour la cité de son cœur. Une voix sereine qu’il faut entendre. 

Journaliste, Pierre Vidal est l’auteur de nombreux livres sur l’art et les voyages. Il se consacre depuis quelques années à la tauromachie et aux traditions populaires. Il dirige la collection « La Verdad» aux éditions Gascogne. Il est aussi chroniqueur taurin pour plusieurs médias.Éditions Gascogne Prix : 15 €


 Le règne du Roi Henri 

 

Une exposition de photographies de Michel Volle et un ouvrage évoquant la carrière du torero de Chiva en France, 25 années au cours desquelles il fut l'une des principales "Figura del toreo". Alors qu'il débute sa temporada 2017 en France dans les arènes d'Arles il est unanimement reconnu comme le torero d'une époque. Exposition à voir pendant la Feria pascale d'Arles, du 13 au 17 avril Salle Jean Pons Dedieu Rue du 4 septembre 

En même temps que cette exposition Michel Volle publie un ouvrage qui retrace la carrière en France du torero de Chiva, de 1991 à 2016, avec 150 photos, couleurs et n&b, des textes d'Yves Lebas et Nadine Regardier, ainsi que des tableaux de ses 25 temporadas en France. Ce livre de 84 pages, format 21x29,7, entièrement réalisé et édité par l'auteur, sera disponible lors de l'exposition, mais il peut être commandé dès maintenant à La librairie taurine des Passionnés 19 Rue des Suisses 13200 Arles ou sur www.passionnes.com. Tel 0490475535. Prix public: 18 euros +5 euros de participation aux frais de port


 L’amertume du triomphe 

 

 Roman inédit, unique et inachevé d’Ignacio Sanchez Mejias, ce torero aux multiples facettes. A paraitre aux Editions Verdier 

La publication en Espagne de ce roman inédit d’Ignacio Sánchez Mejías, au début de l’année 2010, a constitué un véritable événement. Retrouvé dans des archives non encore classées par Andrés Amorós, essayiste et critique littéraire de renom, qui travaillait alors sur la biographie du torero poète et dramaturge, L’Amertume du triomphe ajoute une facette supplémentaire aux talents multiples d’Ignacio Sánchez Mejías : ainsi donc le torero célèbre, le dramaturge, le journaliste, le comédien, le pilote d’avion, l’homme du monde, l’instigateur du complot littéraire de la génération de 27, le président du club de football du Bétis Séville était aussi romancier… Ce court roman est un petit bijou de classicisme et d’originalité. Nourri de l’expérience de l’auteur, ce roman met en scène des situations qui explorent les fondamentaux de la littérature tauromachique. La peur, l’ambition, l’amour impossible, l’engagement total et choisi, la mélancolie de l’impuissance. Tous ces sentiments sans concession, sans limites, sont ici décrits de l’intérieur par un homme qui, comme torero, accepte le prix de ces dangers, et comme écrivain s’interroge sur ces défis et leur vanité


 

Le guide Temporada 2017 

 

 Un guide pratique pour découvrir et comprendre le monde de la corrida et un calendrier des rendez-vous tauromachiques de la Temporada 2017 : spectacles en France et en Espagne, corridas, villes taurines, toreros ou élevages de taureaux.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tauromachie. De l'arène à la toile 

 

Un ouvrage d’Ozvan Bottois aux éditions Hazan. Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’Université Paul-Valéry Montpellier III, membre de CRISES (Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences Humaines et Sociales, Université Paul-Valéry Montpellier III) et du CREC (Centre de Recherche sur l’Espagne Contemporaine, Université Paris III Sorbonne-Nou ... 

Entrer dans l’arène, affronter la toile, c’est combattre, tant il est vrai que la création a partie liée avec la mort... Barcelo, Botero, Dalí, Gustave Doré, Goya, Manet, Masson, Picasso, Solana, Viallat, Zuloaga, tous ont exploré leur fascination pour la corrida et les valeurs qu’elle partage avec l’art authentique. Alors même qu’un Picasso confesse son impuissance à transposer le spectacle sur la toile, au risque pour certains de sombrer dans l’espagnolade, la couleur locale ou le kitsch, nombreux sont les artistes à s’y aventurer. De la radicalité des eaux-fortes de Goya aux formes immémoriales des couvercles en métal de Viallat, dramaturgie, érotisme, violence, sacrifice, sacralité, intemporalité sont convoqués dans une inlassable remise en jeu du métier.Aucune étude ne s’est encore proposée d’envisager sur un temps long les échanges féconds entre art et tauromachie, ni d’en interroger les principaux enjeux. Pourquoi les artistes s’acharnent-ils à peindre la corrida, avec quelle passion, sur quelles terres secrètes ? Interrogations d’autant plus vives qu’elles se posent à une époque où la culture taurine divise les aficionados et leurs adversaires, en France et jusqu’en Espagne, où les uns demandent à la loi d’abroger cette pratique décrétée cruelle et barbare, quand les autres aspirent à en obtenir le classement au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO. Variant les lectures, à la fois iconographique, historique et poétique, ce livre pionnier perce à jour l’acharnement des artistes à fondre la tauromachie dans leur pratique. Ozvan Bottois analyse la représentation de la corrida en soi – le toro, le torero, la corrida et son rituel –, mais également la façon dont elle s’articule avec les différents contextes culturels, identitaires et politiques. Il étudie aussi le mythe et la poétique de l’arène, dégageant ainsi la portée universelle que les artistes assignent au choc du taureau et de l’homme sous le regard de la foule, véritable chœur antique. Un même désir anime artistes et toreros, celui du duende, cette grâce ou cette confirmation que la corrida peut être affaire de peinture, un art dans l’art, une nécessité dans la création. 

 Complément de Regarder pour reconnaître un taureau de combat (publié également aux Éditions Passiflore en 2015), sans être une encyclopédie, ce manuel se veut une mise au point pour expliquer la tauromachie actuelle. En effet, le spectacle taurin n’a cessé de se transformer. Les élevages et la sélection ont également suivi cette évolution.
Bernard Carrère étudie ici le comportement du taureau. Tout d’abord au campo. Puis dans l’arène où il observe ses réactions lors du combat pour percevoir son caractère et prévoir la suite de son face à face avec le torero. Enfin, il se penche sur les comportements caractéristiques de chaque encaste.

 Un livre didactique où tant l’aficionado que le néo-aficionado pourra se nourrir pour comprendre la mystérieuse rencontre de Cinco de la tarde.


 Après Gueules de Toreros, Blaise Volckaert pour la photographie et Jacques Durand pour le texte continuent de scruter et d’interroger le monde fascinant des toreros à travers son intimité, sa pratique, ses personnages, ses attitudes, ses moments forts, ses instants fugaces, ses histoires, les gestes qui en disent la singularité. C’est une exploration. Elle avance avec ce double regard complémentaire des images et des mots. Elle a pris pour titre Tabaco y Oro. Tabac et or est la couleur de costumes de lumières considérée comme la plus authentique, la plus porteuse des valeurs taurines. Valeurs qu’incarnait l’extravagant matador mexicain El Pana, mis en hommage en couverture, tué par un toro en 2016, et qui pouvait fumer le cigare en piste. Paru aux Editions Passiflore de Dax


 Un livre consacré à Luis Francisco Espla 

 

Carlos Bueno viendra présenter en exclusivité à Arles pour la Feria du Riz son livre " Toreador " écrit en 2009 et traduit en français pour l'occasion. Fait exceptionnel, la sortie de la version française du livre " Luis Francisco Espla, toreador " correspondra avec cette corrida goyesque exceptionnelle, ou le maestro d'Alicante, de retour pour un jour, toréera dans un amphithéâtre qu'il aura lui-même décoré. Cet ouvrage nous fait découvrir une vision très particulière de Luis Francisco Esplá sur la tauromachie, la vie, la culture, la politique… Presenté sous la forme d'une longue interview du torero artiste romantique, de quelque deux cent pages, dans lesquelles le torero s'exprime de façon très personnelle et sincère…. Auberge Espagnole, samedi 10 septembre à 14h30. Prix de vente 20€ Carlos Bueno est un journaliste taurin d'Algemesí, (Valencia). Il a travaillé pour Canal 9 et diverses radion avant de diriger un journal local sur Algemesí, tout en collaborant à burladero.tv, Aplausos et avancetaurino.com.

 

Premier livre en 2002, sur l'histoire de la plaza et la feria de Algemesí. Son second, "Antología del Natural" fut publié 2006, au bénéfice des victimes du tsunami en Indonésie. Celui consacré à Espla en est son troisieme. La version présentée cette année est le même livre traduit en français par Jean Claude Lorant-Raze


 Sur la route des taureaux 

 

De Jacky Simeon, ancien razeteur et aficionado a los toros… 

Présentation des monuments funéraires (tombes, mausolées ou statues) célébrant la mémoire des plus célèbres taureaux de Camargue qui se sont illustrés dans la course camarguaise. L'ouvrage permet de comprendre les codes de ce sport et de s'initier à la culture ancestrale de ce terroir.


 Editions Sansouire 


Tinou et le Blanquet de Camargue 

Texte de Gaël Hemery  illustrations de Florence May 

Certains soirs, dans le delta du Rhône, lorsque le mistral souffle très fort, la légende dit que l’on peut voir passer dans le ciel, un cheval merveilleux. Que  fait-il ? Ou va t-il ? Y a t-il quelque chose ou quelqu’un sur son dos ? Tinou, enfant de Camargue, passionné de pêche et de nature, le découvrira une nuit. Et cela changera sa vie 

 

Le calendrier rigolo 2018 d’Eddie Pons


 (T)oro Número 2 

 

(T)oro, la nouvelle revue mensuelle des abonnés de Las Ventas, editée par Plaza 1, vient de sortir son N°2 avec au sommaire : Entrevistas de Fernando Cuadri et Lea Vicens, La hora de la verdad: Los confirmantes de San Isidro 2017  San Isidro de la A a la Z Susurros desde la biblioteca….


 La Muleta d’Arles : 110 ans d’aficion

 

A l'occasion des 110 ans d'existence de la société taurine, un livre vient de paraître qui reprend toutes les archives de cette société. On peut y retrouver des affiches d'anciennes ferias, des photos d'anciens matadors, et une multitude d'autres pépites qui feront le bonheur des passionnés de tauromachie. C'est une question de passion et de partage qui se transmet de génération en génération


 Enrique Ponce, Istres 19-06-2016


A l’occasion de leur quinzième anniversaire, les arènes du Palio clôturaient une brillante féria par une affiche que le « sorcier des lieux » avait baptisée « Corrida de Gala ».Corrida de gala il y eut bien à Istres où les trois mille présents ont communié avec un Enrique Ponce littéralement « dans un autre monde », au cours d’un historique « solo » symphonique qui s’est soldé par l’impressionnante attribution de huit oreilles et deux queues. Et à nouveau, le sortilège du Palio a joué, permettant au « Minotauro » de Chiva de grâcier « Esparraguero». 
Ce livre des éditions ToroNautes raconte en 100 photographies cette tarde de légende. Textes de : Enrique Ponce, Roberto Piles, Rodolfo Arias et Michel Cloup Photographies : Daniel Chicot, Isabelle Dupin, Paul Hermé, Bruno Lasnier, Christine Nuel. Format : 24 x 30 cm - 96 pages brochées, reliure dos carré cousu - Couverture avec rabats – Langues : français et espagnol - Parution janvier 2017. Prix public : 25 €


"Mes mots taurins" 

 

Un abécédaire en vingt-six lettres pas plus par Dominique Valmary. Passionné par les courses de taureaux à l'espagnole et engagé dans leur promotion à la Fédération des Sociétés Taurines de France et à l'Observatoire National des Cultures Taurines, l'auteur publie un premier ouvrage. Il propose un abécédaire taurin voulu comme un objet et conçu comme un exercice de style. Cet opuscule de 74 pages est préfacé par Marc Thorel qui a notamment écrit " le jargon taurin ", ce n'est donc pas un hasard, il est enrichi d'un avant-propos signé Fabrice Torrito, homme de confiance de l'élevage du Marquis d'Albaserrada au parcours étonnant réalisé des deux côtés des Pyrénées. Un abécédaire taurin de plus ? Non, " il y a toutes sortes d'abécédaires ". L'ouvrage présenté aujourd'hui participe à sa manière à la connaissance de la corrida espagnole et à la transmission des cultures taurines. Adoptant un ton volontairement ludique, il prend surtout le parti de n'utiliser que des termes français. Cela le conduit à renoncer au sabir savoureux et imagé pratiqué avec délectation par les passionnés, les professionnels et les journalistes spécialisés, à ce langage communautaire que certains dénomment " frangnol ". Il le fait avec une ambition à double finalité. Ainsi, entend-il distraire les connaisseurs de la chose taurine qui étalonneront leur maîtrise de la langue de Cervantès en devinant les termes naturels derrière les expressions françaises. Il vise aussi à initier les néophytes et les curieux qui n'ont accès ni au jargon taurin ni aux parlers d'Espagne. Et puis " sans taureaux, il n'y a pas de corrida " d'où le clin d'œil fait aux élevages de taureaux braves et à leur identification par les fers, ces marques qui signent leurs origines. Tarif : 10 € (port inclus). Commander auprès de l'auteur : Dominique Valmary, 36 boulevard de Strasbourg, 31 000 Toulouse.


 Un siècle de corridas : les plus belles chroniques de Sud Ouest 

 

Une sélection des chroniques de corridas les plus marquantes au journal «Sud Ouest» de 1920 à aujourd'hui. Un livre collector pour tous les amateurs de corrida : les plus beaux papiers des chroniqueurs historiques du journal Sud Ouest (et, avant lui, La Petite Gironde) peut s'enorgueillir de compter au sein de sa rédaction des journalistes dont la plume soulève les passions des aficionados : du plus ancien, Marcel Grand « Don Severo », à Zocato, dont on attend les chroniques avec délectation, en passant par Georges Dubos – qui écrivit de 1920 à 1961 ! – ou les écrivains Pierre Veilletet, Yves Harté et Patrick Espagnet, c'est un festival des plus grands moments et des souvenirs en rafale qui vont passionner les lecteurs d'aujourd'hui. Les corridas emblématiques ont été sélectionnées : résumé, anecdotes, fac-similé des articles,  photos sépia ou couleur... Un pan entier de l'histoire de la tauromachie du Sud-Ouest et d'Espagne défile sous les yeux des lecteurs.


 Carnet de Léa Vicens 

 

Un élégant carnet illustré aux couleurs d’une sublime cavalière française, nouvelle révélation de l’art équestre. Beau-livre sur souscription en septembre 2017 éditions Au Diable Vauvert La Laune, 30600 Vauvert. Tél : +33 (0)4 66 73 16 56 ou contact@audiable.com


 La corne et le bistouri 

 

Le docteur Scheiner, ancien chirurgien des arènes d'Arles vient vous présenter à un livre qu'il vient d'écrire. Cet ouvrage sera édité à Madrid (Mariano Moyano éditeur : http://lacorneetlebistouri.graficomoyano.com/) en Français et en Espagnol et devrait être présenté officiellement à Madrid durant la San Isidro. Les fans et le désir de partager sa passion pour la tauromachie ont conduit l’auteur à montrer des épisodes passionnants et parfois tragiques de la tauromachie. On côtoie aussi la vie passionnée et rationnelle d'un chirurgien professionnel qui nous fait vivre l'accident de la "barrera" parfois, mais aussi souvent de l'infirmerie où il a eu dans ses mains le sort du matador. 

Certains des derniers épisodes font partie de la légende, comme ce sinistre du dimanche 1989 où un Miura a arrêté la carrière Nimeño II. 

Jean Pierre Scheiner, chef du service d'Orthopédie-Traumatologie du centre hospitalier d'Aix en Provence, a travaillé pendant des années comme chirurgien dans les arènes d’Arles et dans d’autres arènes de France. Tout au long de sa carrière, il a dû intervenir, le plus souvent sur le terrain, dans des situations d’extrême d’urgence et  toujours avec des ressources limitées sinon ridicules, sur des lésions très complexes qui mettaient en péril la vie des matadors. Le désir de transmettre ses connaissances dans cette véritable spécialité chirurgicale a conduit le Dr Scheiner à élaborer cette œuvre singulière. Il décrit avec une précision de technicien les blessures provoquées par les taureaux, en indiquant dans chaque cas les gestes et les attitudes à suivre ainsi que ceux qui devraient être évités afin d’assurer aux toréros la meilleure issue possible à leurs blessures.


 Il vient de paraître 

 

Le tome 4 de l'encyclopédie d'Antonio Picamills " Matadors de toros del mundo entero " vient de paraitre aux ediciones Circulo Rojo, couvrant les années de 1978 à 1990. Prix 38,00 € gastos de envío incluidos.