Retrouvez toutes les infos sur les clubs taurins sur la page Clubs... 

Découvrir les ganaderias Yonnet, La Paluna, Valverde, Malaga, Barcelo, La Veronique sur cette page

Retrouvez toutes les infos sur les voyages taurins sur la page Voyages... 

Retrouvez toutes nos reseñas en page Reseñas....Retrouvez tout sur Madrid en page Madrid 2019....


Toreria 2019.

 

 Se déroulera le samedi 5 octobre aux Jasses de Bouchaud, ganaderia Pages-Maihan à partir de 16h00 et sera consacré aux novilladas piquées ou non-piquées et au novilleros. Expo, projections, conférences avec novilleros, ganaderos, organisateurs et pour invités d’honneur, ceux des Certamen de l’Alfarero de Oro et de  l’Alfarero de Plata de Villaseca de La Sagra.

Préprogramme à confirmer : exposition éphémère d’œuvres de Roman, Julie Bérard, Jean-Pierre Prophète, Tom Garcia, Bruno Eliot, tienta ou visite d’une ganaderia, projections vidéos de Joël Buravand sur le Certamen de l’Alfarero de Oro de Villaseca de La Sagra Présentation du livre « Toro Arte », qu’Olivier Pince cosigne avec son ami peintre Bruno Eliot. Préfacé par Juan Bautista. Tables rondes sur les novilladas piquées ou non-piquées en présence des principaux acteurs, remise de trophées, apéro, soirée tapas….



Café-Toro du samedi 21 septembre 2019.

 

 La Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard dressera un bilan de la Feria des Vendanges 2019. Rendez-vous ce samedi 21 septembre au siège de la Coordination, Foyer Albaric, 27 rue Jean Reboul à Nîmes à partir de 9h30. 


Céret 2020

 

L’ADAC a le plaisir de vous annoncer que Ceret de Toros aura lieu les 18 et 19 juillet 2020


C’est la rentrée pour Signes du Toro - le mag

 

La version mensuelle du magazine revient à l’antenne à partir du samedi 21 septembre sur France 3 Aquitaine à 10h20 et sur France 3 Occitanie à 11h25. Le magazine tauromachique de France 3 – N° 124 – septembre 2019 proposé par Joël Jacobi et Vincent Bourg – Zocato. Réalisé par Michel Dumas.

Reprise de la version mensuelle de Signes du Toro, le mag. Au menu de ce premier numéro de la saison :

Garde Robe : C’est le premier épisode de notre nouvelle « mini-série » intitulée « Zocato Apoderado ».

Couvre-chefs : La corrida, du 30 août dernier à Bayonne, a connu deux triomphateurs : le mexicain Sergio Flores et le Nîmois Adrien Salenc.

Panique : Le portrait de Diego Bardón, torero atypique, que nous avions tourné il y a 20 ans. 

J’aime tant Arles : Le dernier toro de la dernière corrida de Juan Bautista a été gracié ce samedi 7 septembre à Arles.


La temporada d’El Adoureño va a mas !

 

 Pour sa première année de matador, la vie d’El Adoureño, matador de toros gersois de Nogaro, se déroule comme il a commencé sa carrière de torero, c'est-à-dire en Espagne. Il vit dans la province de Segovia et n’hésite pas à rouler tous les jours une heure trente pour rejoindre dans la région de Madrid son banderillero de confiance pour s’entraîner. Ancien matador, ce banderillero lui donne le week-end, les conseils avisés depuis le callejon pour appliquer les gestes maintes fois répétés dans la semaine.

Depuis son alternative à Dax le 9 septembre l’an dernier, El Adoureño a su s’entourer de bons professionnels avec trois anciens matadors comme banderilleros, deux picadors expérimentés dont un français, le seul de la cuadrilla.  El Adoureño a attaqué la temporada 2019 avec beaucoup d’ambition, il souhaitait montrer à ses confrères et au mundillo qu’il faudrait dorénavant compter avec lui, en Espagne comme en France. Il s’est fixé comme objectif de participer, pour cette première année, à une douzaine de corridas et de couper en moyenne deux oreilles par corrida. Acceptant toute ganaderia, sa temporada démarre en conformité avec ses objectifs, même si parfois ses adversaires ne possèdent pas les qualités des castes renommées. Fidèle à sa cuadrilla de départ, El Adoureño se sent de plus en plus en confiance, apprend vite, murit en digérant les conseils de son coach banderillero et confirme qu’il veut faire parler de lui.  Le 7 septembre, deux jours avant son anniversaire d’alternative, il coupe sa première queue à Utrillas à un toro de Don José Luis Pereda, et le week-end suivant, il récidive le dimanche 15 septembre à Sangüesa à un toro de Luis Albarran.

Dans l’attente de nouvelles dates éventuelles pour clôturer sa temporada européenne, El Adoureño affiche un classement très honorable pour sa première saison en se positionnant avec 9 corridas à la41ème place, 3ème français, avec un palmarès exceptionnel : 15 oreilles, 2 queues.  Dernière minute : En attendant la date suivante, El Adoureño effectuera sa 10ème corrida dimanche 6 octobre à Mojados (valladolid).

Vous souhaitez mieux faire connaissance avec ce matador français talentueux, réservez votre soirée du vendredi 29 novembre à Nogaro, des informations plus précises vous parviendront prochainement. Dans cette attente, suivez son actualité sur www.eladoureno.com

 


Fiesta Campera

 

Le samedi 19 octobre, Le Sambuc vivra au rythme des toreros et aficionados camarguais. En matinée deux vaches en capéa pour les élèves de l’Ecole Taurine du Pays d’Arles. Apero Repas. A 16h00 Fiesta Campera dans les arènes du Sambuc avec cinq novillos-toros des Frères Gallon pour Joël Matray, Charly Laloe « El Lobo » qui fête ses 20 ans d’alternative, Diamante Negro, Nicolas Martos « Joselillo » et Pascal Ressaire (aficionado practico). Soirée bodega.


Lalo de María et Álvaro Ruiz coupent un rabo à Murcia

 

 L’éleve de L’Ecole Taurine de Murcia Álvaro Ruiz et le fils de Marie Sara Lalo de María sont sortis à hombros à la fin du festejo sin picadores qui ouvrait la Feria de Murcia.  Devant des erales de Juan Ruiz, de bon jeu dans l’ensemble...

-Julio Alguiar, Escuela Taurina de Málaga, oreille.

-Borja de Noé, Escuela Taurina Región de Murcia, silence.

-Javier de Camps, Escuela Taurina de Valencia, oreille après avis.

-Abraham Segura, Escuela Taurina de Alicante, oreille.

-Álvaro Ruiz, Escuela Taurina de Murcia, dos orejas y rabo.

-Lalo de María, Escuela Taurina de Navas del Rey, dos orejas y rabo.


Istres : Déjà 2020

 

La Direction des Arènes vous informe que la Féria 2020 se déroulera les 19, 20 et 21 Juin. La présentation officielle des cartels aura lieu le Vendredi 24 Janvier prochain à 19h au Gymnase Donadieu.

La première réunion de la Commission Taurine s'est déjà tenue hier dans les arènes du Palio afin d'y faire le bilan de la saison et d'évoquer certaines pistes pour la programmation future.


Nîmes ; J. Leal sort par la Porte des Consuls

 

 Un triomphe gagné surtout lors de son 1er combat face à « Pardillo » ou il a montré l’evolution positive de son toreo avant un final tremendo à genoux qui le public debout avant une enorme estocade…. A ses cotés A. Lopez Simon est apparut bien superficiel et Gines Marin bien fade… Nouvelle enieme aberration d’une présidence nîmoise qui les multiplièrent au cours de cette feria… changeant un toro soit pour avoir le foureau de sa corne gauche !!, soit plus vraisemblablement pour mansedumbre aggravée…. Ce qui nous valut 20 mn de « foire » avec l’air d’Interville…. Désolant !!!

Sept toros de Fuente Ymbro bien presentés de comportement variés tant au cheval qu’à la muleta, meilleur le 1er, suivit des deux suivants, les autres de moins d’option…

-Alberto López Simón (purissima y oro) Salut après deux avis et silence

- Steeven Groux « Juan Leal » (argile et or) Deux oreille et oreille

-Ginés Marín (brique de oulouse et or) Oreille après avis et silence.

 

Pst : Mr Plantier, 1/3d’arenes sous un ciel estival. Minute de silence à la mémoire de Pierre Bats, ganadero d’Alma Serena récemment disparu

 

Reseña y fotos par Ici


Nîmes : Ponce et « Ferdinand »

 

 Il est apparut en piste, balourd et pataud comme le personnage de Walt Disney, badant l’air niais les spectateurs et le président, en ayant peur de son ombre comme du moindre mouvement….. Et puis il obéit au capote du maestro de Chiva qui l’amena au cheval…. Et la, du virtuel il entra dans le monde réel, s’employant avec vigueur à la pique, avant de mettre à l’épreuve E. Ponce qui réalisera là, la faena de la matinée au prix d'un superbe effort… P. Ureña est apparut insuffisamment remis moralement de sa dernière blessure tandis que P. Aguado n’a pas trouvé matière pour faire chavirer l’amphithéâtre nîmois…

 

Sept toros de Victoriano Del Rio correctement présentés de jeu variés mais manquant de fond, très faibles les trois premiers, le 3eme étant changé pour un sobrero du même fer.

-Enrique Ponce (blanc et noir) Silence et oreille avec énorme ovation en fin de vuelta, accompagnée musicalement de l’hymne valencian…

-Paco Ureña (lilas et or) Vuelta après pétition et salut après avis

-Pablo Aguado (noir et or) Silence après avis et silence après avis.

 

Pst : Mr L Burgoa, le seul palco de la feria qui tint la route, ¾ d’arenes sous un chaud soleil, Ovation post-paseo pour Ponce qui la fit partager à ses deux compañeros du matin.

 

Reseña y fotos par Ici


Tristan enchaine les succès

 

 Vendredi 13 septembre dans les arènes de la Torre de Esteban Hambrán (Tolède), Tristán coupe une et une oreille à deux novillos d’Hermanos Sánchez de León, et sort a hombros. Pas de trophée pour son compagnon de cartel, Antonio Magaña.

Le lendemain à Astudillo en remplacement à la suite à son succès hier à la Torre!  Il a coupé une et une oreille à des erales de la ganaderia Conception Quijano, avec sortie a hombros.

 


Olsina confirme son excellent retour par une nouvelle puerta grande.

 

 Vendredi soir, au paseillo de Calera y Chozas, se présentaient les novilleros Carlos Olsina et Javier Orozco, accompagné du rejoneador Curro Bedoya. Les novillos de Fernando Pena se révélèrent compliqués, donnant des coups de tête, avec des charges désordonnées, que le vent très présent rendait dangereux.  Après deux excellentes faénas très complètes, Carlos coupait deux oreilles à son premier et laissait filer les appendices du deuxième à la mort. Orozco coupait lui deux fois au premier et une fois au deuxième. Curro Bedoya quand à lui n'écoutant que le silence.Cette nouvelle puerta grande, fini de le rassurer quand à ses capacités quasi totalement retrouvées. Reste à retrouver une parfaite aisance et mobilité de sa jambe droite pour que les petits détails qui font les grandes différences à l'entrée à matar, disparaissent définitivement. Ce sera sans nul doute le principal axe de travail de cette semaine pour arriver Samedi 21, parfaitement affuté à Azuqueca de Henares, pueblo de la vallée del terror à proximité de Madrid, où il sera au paseillo avec Victor Hernandez et le rejoneador André Romero. Communiqué Pena Carlos Olsina


Le monde des toros est en deuil

 

 Pierre Bats, propriétaire de la ganaderia d’Alma Serena installée à Cauna dans les Landes, qu’il partageait avec son frère Philippe, est décédé subitement samedi matin des suites d’une rupture d’anévrisme. Un homme discret, très connu du mundillo et très apprécié, assurait également avec son frère le transport des toros dans le sud ouest.

La ganaderia est un élevage créé à la fin de l’année 1998 par les frères Pierre et Philippe Bats avec leur ami d’enfant Serge Tauzin. Agriculteurs spécialisés dans la production de maïs doux, ils se lancent dans leur passion après un déplacement dans le sud-est. Ils acquièrent du bétail d’origine Murube avant d’acheter du bétail en 2007 de Miranda de Pericalvo, puis en 2013 du bétail en provenance de Luis Algarra.  Fournissant les erales pour beaucoup d’arènes du Sud Ouest, il fut souvent honoré par l’aficion landaise comme sur la photo ci-contre avec Solalito lors de la novillada non piquée des fêtes de la Madeleine de Mont de Marsan en juillet dernier.


Nîmes : M. A. Perera survole la course

 

 Même si l’on peut lui reprocher son insistance pour obtenir l’indulto du noblissime « Cazadotes », N°36 de Garcigrande. Il avait plaçé la barre très haute lors de sa première actuaccion, déstabilisant semble-t-il S. Castella qui cafouilla face au 4eme, le palco lui offrant une Porte des Consuls surévalué alors qu’elle était pleinement justifiée pour Miguel Angel Perera. Quant à J.M. Manzanares, certes le moins bien servit, il ne força pas outre mesure son talent…

Quatre toros de Garcigrande et deux de Domingo Hernández (2eme et 5eme) noble dans l’ensemble, juste de forces et de présentation standard. Vuelta au 3eme, noble mais manso, « Tornasolado », N°39 et indulto du dernier, noblissime mais à peine presenté au cheval deux fois, tous deux du fer de Garcigrande….

 

-Sébastien Castella (lavande et azabache) Oreille et deux oreilles !!! protestées

-José María Manzanares (bleu nuit et or) Oreille !! et silence

-Miguel Angel Perera (blanc et or gris) Oreille et deux oreilles symboliques

 

Pst : Mr Enjolras, qui entendit plusieurs broncas pour des décisions discutables, Lleno apparent sous un chaud soleil. Le public appela S. Castella pour une ovation à l’issue du paseillo, ovation qu’il fit partager à ses compañeros du jour

 

Reseña y fotos par Ici


Nîmes : A Solalito la seule oreille

 

 D’une novillada matinale plombée par l’inconsistance des novillos connaissant des problèmes physiques et un manque de race qui ne permit guère aux trois novilleros de s’exprimer. Solalito coupera le seul trophée du matin face au seul utrero qui tint à peu prêt la route, El Rafi se montra volontaire tandis que F. Plaza ne put montrer grand-chose même si les éleveurs lui offrirent un novillo supplémentaire…

 

Sept novillos de San Sebastián (Gilles et Mathieu Vangelisti) de petites mailles les trois premiers, plus sérieux les suivants mais n’offrant quasiment aucune option, peut-être que leur présentation dans une grande arène était prématurée.

 

-Raphael Raucoule « El Rafi » (vert salade et or) Salut et vuelta

-Fernando Plaza (vinaigrette et or) silence et salut après avis !

-Solal Calmet « Solalito » (lavande et or) Oreille !! et silence

 

Pst : Mr DJ Valade, 1/3 d’arenes, ciel variable. Solalito débutait en novillada piquée.

 

Reseña y fotos par Ici


Communiqué Prix Madeleine 2019 Peña A Los Toros

 

 Le Prix Paul Dorian, récompensant le meilleur toro de la Madeleine, reste desierto cette année encore. Les critères d'attribution et le palmarès sont disponibles sur le site de la Peña. La Peña a décerné le Prix des Avenirs Taurins, récompensant le meilleur novillero sans picador de la Madeleine, à Solalito, pour la deuxième année consécutive.


Nîmes : D. Luque marque l’ouverture de la feria

 

Déception ganadera avec cette corrida d’ouverture mais confirmation du potentiel supérieur de Daniel Luque qui s’imposa par un toreo poderoso autant qu’alluré, les pieds toujours rivés dans le sable… C. Diaz se montra plus à son avantage que ses adversaires tandis que L. D. Adame, qui remplaçait D. Galvan, resta bien distant

 

Six toros de Robert Margé superbement présentés mais mansos, les trois premiers se laissant faire, le 4eme avise et dangereux, le 5eme, spectaculaire aux piques fut changé en cours de faena !!!!! après s’être cassé les deux pattes avant, le dernier n’offrant aucune option. Un 5eme bis du fer d’El Torero fade mais qui permit à D. Luque d’exprimer son toreo de grand niveau. Avec pundonor, dans ces conditions, le torero de Gerena quitta l’amphithéâtre à pieds malgré deux oreilles coupées…

 

-Curro Díaz (bleu France et or) Salut et salut

-Daniel Luque (cacao et or) Oreille et oreille

-Luis David Adame (lilas et or) Salut et silence

La suite par Ici


Encuentro franco-mexicain des practicos

 

 C’est dans les arènes de Tarascon qu’il s’est déroulé dans une bonne ambiance. Face à quatre erales d’Alain et Frédérique Tardieu et un, le dernier, de la ganaderia Chaubet, dans l’ordre ont toréé Hervé Galtier, Pedro Pinson, Alejandro Aceves (oreille), Carlos Allende (deux oreilles) et Raphael Chaubet (deux oreilles y rabo). Fabien Castellani intervenant sur le 1er becerro tandis que Thomas Ubeda se mettant en évidence aux banderilles…. Stéphane Fernandez-Meca y a assisté depuis les tendidos tandis qu’au callejon Denis Loré, Manuel Perez Mota et Daniel Luque ont prodigué de précieux conseils aux cinq aficionados practicos.

 

Après un 1er compliqué et retord qui échut à H. Galtier et un eralito noble mais de peu de forces que toréa C. Pinson en costume charro, A. Aceves montra un potentiel technique alluré surtout à gauche. Egalement face à un Tardieu pas facile, le 3eme mexicain vêtu de charro, C. Allende montra un toreo élégant et fin, tuant de belle manière… Après un brindis à sa maman, disparue dernièrement, R. Chaubet débuta sa faena devant un becerro de son élevage, sur une chaise, à la Morante, enchainant très bien sur l’excellente corne droite de son opposant. Après une violente voltereta subit au passage à gauche, il s’y remit devant jusqu’à une conclusion en place.


Retour gagnant de Carlos Olsina après la cornada de Pedrajas de  San Sebastian

 

 La semaine qui s'annonçait, était déjà un sacré parcours du combattant bien avant la corrida de Pedrajas de San Esteban. Après la cornada grave subie par Carlos, elle devenait un défi quasi impossible à relever. En effet comment imaginer au soir du samedi 31 Août, à l'hôpital de Valladolid, qu'il pouvait honorer ses contrats huit jours après. Et pourtant, malgré un coup de corne de 21 cms dans la jambe gauche, il était au paseillo de Péralta le Dimanche 8 Septembre où il affrontait les pensionnaires d'Ana Romero. Le lot est sorti bon dans l'ensemble mais compliqué, bien dans le type Santa Coloma, le vent n'arrangeant pas les choses. Sans une faiblesse aux aciers, sa reprise improbable aurait été synonyme de triomphe : Oreille et Ovation, Bernabeu n'écoutant que le silence et Garzon faisant une vuelta et coupant une oreille. Grosse satisfaction : malgré les points de suture, la blessure ne paru pas affecter Carlos outre mesure. Bien que ses déplacements soient un peu moins assurés, cela ne l'a pas empêché de dessiner de belles séries dont une très méritoire, à genoux.

 

Le lendemain Lundi 9, direction Arganda del Rey et les novillos de Tenorio. Après-midi de cauchemar avec un vent épouvantable qui rendait le lot plus dangereux encore. Un lot de toros-toros, que Madrid n'aurait pas renié : fort, imposant, en pointe, avisé....terrifiant ! Les piétons se sont accrochés ou ont expédié les affaires courantes : Aguilar : silence et ovation, José Rojo : silence et silence. Olsina réalisant quand à lui, deux faenas méritoires sur ses deux adversaires mais s'engageant difficilement à l'épée. Dans ces conditions difficiles, Charles était satisfait de ses sensations et disait s'être senti très bien devant son second. Silence et applaudissements.

 

Enfin hier Mardi 10, le dernier rendez-vous de cette série, l'amenait à combattre les Penajara à Villa del Prado. Comme souvent pour ne pas dire toujours, la novillada a été exigeante, réclamant de l'engagement, de la lucidité et de l'aguante. Retrouvant toutes ses sensations, Carlos fort de ces qualités, fût « gusto » sur ses deux adversaires. De belles séries, bien enchainées et allurées. Des passes bien dessinées et serrées au possible malgré ce satané vent toujours aussi présent. La terrible blessure ne semblant être qu'un lointain souvenir, Charles s'engagea avec sincérité et sans retenue. Un pinchazo et une entière à chacun de ses novillos, oreille au premier pétition d'oreille partagée au second et ovation. Carballo coupant quand à lui un appendice et Atienza étant ovationné. Si ce n'avait été cette légère défaillance à la suerte suprême, bien compréhensible au vu des circonstances, son retour dans les ruedos eût été un véritable triomphe. Il reste que l'exploit réalisé n'en est pas moindre, car bien peu prédisaient un tel résultat une semaine auparavant.

On dit que les toreros ne sont pas des hommes comme les autres, qu'ils ne récupèrent pas pareil...Leurs facultés de récupération sont celles des toreros....Ce qui est sûr, c'est qu'après une cornada de cette importance et la semaine qui a suivi...on sait à quoi reconnaître un torero ! Prochain rendez-vous : aujourd’hui Vendredi 13 à Calera y Choza, où l'attendent les novillos de Fernando Pena, et où Charles sera plus que jamais animé de cette force et de cette volonté car il est torero au plus profond de lui.

Suerte y animo !

 

Communiqué Pena Carlos Olsina


Communiqué de presse

 

 Nouvelles dates de représentations de « Je ne me sens bien, au fond, que dans des lieux où je ne suis pas à ma place » - Hommage à Juan Bautista

Suite au succès rencontré jeudi dernier 5 septembre à Arles, lors de la création de la pièce « Je ne me sens bien, au fond, que dans des lieux où je ne suis pas à ma place » en hommage au Maestro Juan Bautista, et adaptée du livre d’Yves Charnet, « Lettres à Juan Bautista » (Editions de la Table ronde) le comédien Arnaud Agnel a annoncé, sur la chaîne web TV « Toril TV »,  dont il était l’invité, de nouvelles dates de représentations. 

Nous sommes heureux de vous faire savoir, que cette pièce sera présentée : 

Le 23 janvier 2020 au théâtre Christian Liger  à Nîmes (30)  Locations ouvertes 

Le 4 avril 2020 au Galet à Saint-Martin de Crau (13) – Locations ouvertes  

Le 18 avril 2020 à l’Atrium à Dax (40) – Locations ouvertes. 

Le  XX avril 2020 au Théâtre des Carmes de La Rochefoucauld (16)


Actions Quartiers AFAP et bilans

 

 Dans le cadre des "Quartiers en fête" organisés par la ville de Nîmes, l'AFAP était présente sur la place Saint Charles pour sa dixième action de quartier de l'édition 2019. 

A cette occasion la médaille de la ville de Nîmes fut remise à Hervé Galtier président  de l'AFAP par Monsieur Jean Paul Fournier maire de Nîmes en présence des élus,Franck Proust, Laurent Burgoa et Julien Plantier. Madame Anne Marie Boismoreau directrice du centre social Emile Jourdan maitre d'œuvre de cette cérémonie ainsi que de nombreuses personnalités étaient présentes sur la place

Saint Charles. Après l'apéritif un excellent repas aux couleurs et saveurs épicées fut servi aux convives. Des enfants sont venus jouer au toro sur la place en ce Mercredi ensoleillé veille de la feria des vendanges.

 

Bilans des actions éditions 2019

1 quartier du Clos d'Orville : Mercredi 16 Janvier 2019 14h00 /17h00.

2 quartier du Chemin Bas d'Avignon : Samedi 26 Janvier 2019 14h00 /17h00

3 quartier de la route de Beaucaire : Mercredi 13 Février 2019 14h00 /17h00 

4 quartier de Valdegour : Samedi 23 Mars 2019 14h00 /17h00

5 quartier Gambetta - Nord: Au Puits Couchoux Jeudi 6 Juin 2019 12h00 / 14h00

6 quartier de Castanet : Samedi 15 Juin 17h00 : Capéa  

7 Sortie au Campo: Franquevaux Samedi 29 Juin  2019 11h00 / 16h00 : Capéa.

8 Sortie au Campo : Samedi 6 Juillet 2019 11h00 / 16h00

9 Quartier Cité des Espagnols : Samedi 31 aout  16h00 : Capéa 

10 Quartier Gambetta - Nord : Fête des quartiers Nimois Mercredi 11 Septembre 10h00 / 17h00 

11 Quartier du Clos d'Orville : Samedi 28 Septembre 2019 14h00 / 16h00


Grande fiesta campera des amis de Valverde Samedi 28 septembre

 

 Comme chaque année, l’association des Amis du curé de Valverde convie les aficionados à une journée campera. 

Cette année, l’association propose plusieurs activités nouvelles. Elle invitera l’un des meilleurs connaisseurs de l’élevage, Alberto Lamelas, à affronter un taureau et à tienter des femelles de Valverde. Aussi, elle tient à rendre un hommage à un héros, Manolo Vanegas, qui a souvent foulé le sable des arènes de Coste-Haute ces dernières années. Le matador vénézuélien nous fera l’honneur de partager avec nous cette journée. Il sera accompagné par José Antonio Valencia, son fidèle ami, à qui l’élevage proposera de toréer une vache. En fin de matinée, après avoir parcouru le campo en calèches et en remorques, vous assisterez à un acoso y derribo en plein champ, au pied des Alpilles. 

Programme de la journée :  9h00 : Accueil des participants et café  10h00 : Romería des Alpilles. Visite du campo en calèches et en remorques coordonnée par Freddy Coston.  11h00 : Présentation de la camada 2020 et acoso y derribo  13h00 : Apéritif offert - Repas tiré du sac  16h00 : Tienta de 2 vaches et lidia d’un mâle  18h00 : Projection d’une rétrospective de la temporada 2019 des élevages Valverde et Concha y Sierra  Tarifs : 25€/personne 20€/personne pour les membres de l’association

Renseignements et réservations : 06 66 84 71 19


 

Juan Leal au festival de Bilbao

 

 Le festival taurin caritatif de Bilbao numéro LXVI se déroulera le 4 octobre avec un cartel de luxe auquel participera cette année Juan Leal. Voici le cartel complet : Enrique Ponce, Diego Urdiales, Cayetano, Juan Leal, Luis David y Pablo Aguado (toros et novillos de Garcigrande-Domingo Hernández y Victoriano del Río-Toros de Cortés).

 


Fiesta Campera

 

 Le Club Taurin Paul Ricard - La Banderilla d’Alès, organisera sa traditionnelle fiesta campera le dimanche 29 septembre à la ganaderia Barcelo, au Mas du Sire à Quissac. Ce sera l’occasion pour le club, fêtant son 110ème anniversaire, de poursuivre cette année riche en événements.  Après la Capéa concours organisée lors de la féria de l’Ascension qui a vu l’attribution du premier prix au jeune Jean-Baptiste Lucq par notre parrain d’honneur Victor Mendes, nous invitons le jeune élève de l’école taurine Adour Aficion de Richard Milian, à venir tienter une vache et lidier le 4ème novillo qui, victime d’une crampe en piste ce jour-là, a été préservé afin d’être rétabli au campo.  L’après-midi sera également l’occasion pour le Club de remercier l’association Lumbre qui nous honorera de sa présence et administrera un cours de danse sévillanes. Pour toute réservation avant le 23 septembre : 06 82 01 93 48 – 06 85 77 56 71 – 06 86 53 93 96. (Communiqué)


 

Avec la peña Casanueva

 

 Qui organise sa journée taurine le dimanche 13 octobre à la ganaderia Casanueva 40500 Eyres-Moncube. 10h30 accueil, 11h00 tienta d’un novillo par Denis Labarthe, repas, visite de la ganaderia. Renseignements et réservations au 06.70.48.15.55

 


Maxime Solera sort en triomphe de son encerrona en Andorra

 

 Et avec dignité, sachant que l’épée l’a privé de quelques trophées supplémentaires.

Dans l’ordre Maxime Solera combattit des novillos du Marqués de Albaserrada, de Dolores Aguirre, de Flor de Jara, d'Aurelio Hernando, de Los Maños et de Colomer Hermanos. C’est face aux novillos de Dolores Aguirre et d'Aurelio Hernando qu’il a été le plus convainquant.

 

-Maxime Solera (cerise et or gris) : Ovation après avis, oreille après un avis, silence après deux avis et passage à l'infirmerie, deux oreilles après deux avis, ovation après un avis et silence après deux avis.

 

Il toucha en 1er un novillo du Marqués de Albaserrada, de peu de forces, ensuite un novillo de Dolores Aguirre, encasté, noble mais avec une querencia aux planches. Le Flor de Jara, ira a menos et devenant distrait à mi-parcours. Maxime Solera se fera soulever à la cape sur une larga cambiada, sans gravité. Il coupera les deux oreilles d'un Aurelio Hernando, noble et exigeant qu’il estoqua sans muleta. Celui de Los Maños, charpenté, noble et avec du fond sera assez limité en forces. Enfin il en terminera avec un novillo de Colomer Hermanos décasté et sans fond, un élevage qui faisait ses débuts en novillada piquée…

 

Francine et Jean-François pour Toreria


 

Journée taurine à Brocas les Forges

 

 Inauguration des arenes le samedi 28 septembre à 17h00 avec une tienta de trois becerras de la ganaderia Malabat à charge de Jeremy Banti, Tibo Garcia et Solalito. Apero, repas avec animations. Renseignements et réservations au 05.58.51.41.77

 


 

Bouillargues

 

L’affiche 2019 de la novillada sin caballo qui aura lieu le Samedi 12 Octobre est la suivante : novillos de Concha y Sierra, Hubert Yonnet, Héritiers de François André, O. Fernay y sus hijas, Le Laget et Alain et Frédérique Tardieu pour Christian Parejo, Tristan Espigue et Nino Julian

 


Du nouveau sur la toile

 

 A l'occasion de cette Feria des Vendanges 2019, la Pena Antonio Ordoñez fait naître son site internet. Les passionnés d'histoire de la tauromachie y trouveront les pages qui retracent la création de la Pena, et les étapes marquantes de la vie du maestro de maestros, le rôle et la place de la cape d'or qui a honoré nombre de figuras de l'art taurin et toute l'actualité d'un club qui compte parmi les plus importants de l'aficion nîmoise.  Pour vous connecter : http://penaantonioordonez.fr  Pour nous contacter : penaantonioordonez@gmail.com


Juan Bautista et "Ingenioso" : les adieux

 

 Il ne l’avait plus revu depuis samedi lorsque que l’exceptionnel toro de sa despedida s’en était retourné vivant au toril après un combat grandiose. Après les premiers soins curatifs, "Ingenioso" a reçut la visite de Juan Bautista qui avait convié la presse et quelques invités avant que qu’il ne rejoigne la finca Los Quintos à Llerena (Badajoz)

Juan Bautista évoquant ce que le sort lui avait finalement réservé : Ce toro était dans le lot de Roca Rey. Il y avait un toro de Zalduendo de prévu. Roca Rey out, les Zalduendo bloqués pour raison sanitaires. Ponce accepte de venir et les Juan Pedro sont ses toros de prédilection. Un J.P. Domecq remplacera le Zalduendo et je récupère le Vegahermosa. Le La Quinta serait mon second. J’hésitais entre le Garcigrande et le Vegahermosa pour savoir qui mettre en dernier… Après plusieurs appel à Borja Domecq, celui ci insiste; tu mets mon toro en dernier…. Et je l’ai ecouté…. Et j’ai sacrement bien fait….


Arles : Feria du Riz

 

Tout simplement exceptionnel…

 

Même le meilleur scénariste n’aurait pu imaginer un tel scenario pour la despedida de Juan Bautista… Finir en apothéose en graciant un toro de bandera, "Ingenioso" N°19 du fer de Vegahermosa, il le méritait bien après une carrière qui l’a conduit progressivement vers les sommets et quand il y est arrivé, en pleine gloire et en pleine possession de sa tauromachie, décider d’arrêter. Chapeau Jean-Baptiste !!

Superbe partition aussi d’Enrique Ponce le temoin majestueux de ces adieux et de la compagne de Juan Bautista chantant l’hymne à l’amour après la derniere vuelta triomphale de son torero accompagné de ses enfants…. Et du mayoral de Vegahermosa.

 

-Enrique Ponce (Costume goyesque marron glacé et noir) : Deux oreilles (Nuñez del Cuvillo), silence (Adolfo Martin) et deux oreilles y rabo !!! (Juan Pedro Domecq honoré d’une vuelta !!!!!)

-Jean-Baptiste Jalabert "Juan Bautista" (Costume goyesque vert et noir) Oreille (Garcigrande), deux oreilles (La Quinta honoré d’une vuelta posthume !) et deux oreilles y rabo symbolique (Vegahermosa indulté) 

 

Pste : Sandra Monteils qui n’y est pas toujours allé avec le dos de la cuillère, notamment sur le 3eme toro de Ponce : corrida d’exception certes mais neuf oreilles et deux queues, deux vueltas posthumes et un indulto…..  Corrida goyesque avec un decorum en hommage à Vincent Van Gogh, version sauce moutarde. No hay billetes annonçé depuis longtemps et un temps estival revenu peu de temps avant le paseillo. Reseña y Fotos por Aqui

Oreille pour Tristan et pour le Niño de las Monjas

 

 Six novillos issus de La Chassagne, cinq du fer des Frères Jalabert, et un, le 6eme, de celui du Laget, de peu de fond dans l’ensemble, meilleur le 5eme.

 

- Jordi Pérez "El Nino de las Monjas" (purissima et vieil or), Ecole Taurine de Valencia. Vuelta et oreille protestée

-Tristan Espigue "Tristan" (fushia et or), Ecole Taurine du Pays d'Arles. Salut et oreille !!

-Antonio Magana (bleu marine et or), Fondation El Juli à Arganda del Rey. Silence et silence

 

Pste S. Disset, chaud soleil et entrée modeste. Salut des banderilleros T. Ubeda et M. Monnet au 4eme et Mehdi Savalli et Miguelito au 5eme. Reseña y fotos por aqui

Pepe Moral triomphe des Palha

 

 Six toros de Palha sérieux et superbement présentés, se prêtant à des tercios de piques spectaculaires à souhait, pas tous en braves, de jeu plus variés et compliqués la plupart, sauf les deux du lot du sévillan, bien meilleurs, surtout le dernier "Formoso" N°352, crédité d’une vuelta posthume.

 

-Domingo Lopez Chaves (rose violaçé et or) Vuelta et salut au centre après avis

-Octavio Chacon (vert rainette et or) Salut et silence

-Pepe Moral (noir et or blanc) Oreille et deux oreilles

 

Pst J Garcin, demi-arène, ciel bleu avec de petits nuages, sérieuse blessure de Jésus Talavan prit par le 4eme toro aux banderilles, cornada dans la cuisse.

A l’issue du paseillo qui s’arrêta pour une minute de silence à la mémoire de Françoise Yonnet, hommage fut rendu à Victor Mendes et à la ganaderia Palha, le torero et Joao Folque de Mendoça recevants un trophée souvenir en piste. A la fin du festejo, Fsco Romero Gonzalez, qui piqua le dernier toro, reçu le prix du meilleur picador.

Pepe Moral invita le ganadero, qui invita son mayoral a partager sa vuelta triomphale au dernier…

 

Reseña y fotos por aqui


Dax : Salsa y toros

 

Sortie a hombros d’Emilio de Justo

 

Les toros de Victorino Martin furent d’une présentation hétérogène et de comportements variés, compliqués dans l’ensemble, juste de force. Ils furent malheureusement tous absents lors du premier tiers.

 

-Emilio de Justo (tabac et or) silence après avis, oreille!!, silence après deux avis, ovation, oreille et deux oreilles!

8/10ème d’arène. Sobresalientes Guerrita Chico et Jeremy Banti

Oreille pour D. San Roman lors de la novillada

 

Novillos de José Cruz (vuelta posthume du 6ème) pour

 

-Diego San Roman (ciel d’automne et or) oreille et ovation après avis

-Alejandro Mora (sangre y oro) ovation après avis et silence après avis

-Jean Baptiste Molas (blanc et azabache) ovation et palmas

Daniel Luque sort en triomphe avec M.A Perera

 

Toros de Luis Algarra furent de présentation correcte, manquant de force et de race et furent sans fond.

 

-Miguel Angel Perera (blanc et or gris) silence après deux avis et deux oreilles

-Daniel Luque (paille et azabache) silence et deux oreilles

-Pablo Aguado (violette et or) silence et oreille

 

Reseñas complètes et photos par Ici


Inauguration du Monument érigé à la mémoire d’Iván Fandiño à Aire sur l’Adour.

 

 Après des mois de mobilisation, le projet de mémorial en l’honneur d’Iván Fandiño, porté par l’association Eterno Fandiño, touche au but.  Ce mémorial, une œuvre de l’artiste espagnol Sergio del Amo, va prendre place dans les semaines à venir à Aire sur l’Adour, juste à côté des Arènes Maurice Lauche.  La statue sera dévoilée au public le dimanche 29 septembre prochain, une date qui a une résonance toute particulière puisqu’elle correspond à la date anniversaire du torero basque. Il aurait fêté ses 39 ans.  La cérémonie d’inauguration aura lieu à 11h00. Toute en simplicité, elle sera suivie d’un moment de convivialité partagé autour d’un vin d’honneur.  Enfin, nous profitons de ces quelques lignes pour remercier à nouveau l’ensemble des personnes : Aficionados, Professionnels Taurins, Club Taurins et Peñas, Élus, Entreprises,… qui ont soutenu cette initiative et permettent aujourd’hui, grâce à une très forte mobilisation, de rendre un hommage majuscule au Maestro Iván Fandiño.  ! Va por ti Iván ! 

 

NB : Dernière ligne droite pour ceux qui n’auraient pas encore contribué au projet. Vous pouvez envoyer pendant quelques jours encore vos dons par chèque (ordre Eterno Fandiño, et adressés à Association Eterno Fandiño, BP 88, 40801 Aire sur l’Adour Cedex) ou par virement bancaire (RIB disponible sur simple demande par mail à eternofandino@gmail.com).


Fabien Castellani remporte le 4ème Trophée

« Souvenir Vincent Deloye »

 

  Beaucoup de monde sur les gradins et pas mal de vent en piste pour ce bolsin organisé par le collectif CorridaFrance. Face à quatre sérieuses becerras de Pages-Mailhan, supérieure la seconde et sous le parrainage de Victor Mendes, Gualtiero Lopez de l’Ecole Taurine de Béziers, Fabien Castellani de l’Ecole Taurine du Pays d’Arles et Quentin du CFT de Nîmes, leur ont fait subir l’épreuve de la tienta. C’est sans surprise que l’arlésien, plus aguerrit et d’un niveau au dessus, fut déclaré vainqueur et qu’on lui offrit de  toréer la quatrième vache.

JL Aillet a actué a la pique, Lou Miguelin, Axel et Jérôme, tous trois de l’école arlésienne sont sortis de second. Une minute de silence immobilisa le paseillo à la mémoire de Françoise Yonnet. La remise des prix à charge de Laurent Deloye, se fit en piste à l’issue de la tienta en présence du maestro portugais, de Pascal Mailhan et des trois becerristas


Lettre de Sébastien Castella à la Députée Aurore Bergé

 

 Chère Mme Bergé. Je vous adresse ces quelques lignes avec autant de respect que de colère après avoir pris connaissance de votre aberrante proposition d’interdire, en France, l’entrée des mineurs aux corridas. Vous donnez des leçons à propos de culture et ce n’est pas à moi « simple » torero de le faire. Ce qui m’en empêche ? En premier lieu le respect, celui que vous nous refusez, que vous refusez à ceux qui ont voué leur vie à la tauromachie, à ceux qui ont choisi, en toute liberté, d’apprécier cette manifestation culturelle, au grand nombre d’artistes et d’acteurs culturels qui ont
trouvé dans la tauromachie une source d’inspiration pour leurs œuvres. Sans doute vous ne saisissez pas l’art de la tauromachie… C’est d’autant plus dommage que, députée, vous assumez la charge des affaires de l’éducation et de la culture où l’on remarque votre particulière sollicitude pour le cinéma, passion que nous avons en commun. Lire la suite….


Mont de Marsan : Suites….

 

 Mont de Marsan vient de présenter les mesures qui seront prises afin d'améliorer le fonctionnement et l'organisation des corridas des Fêtes de la Madeleine 2020 qui se dérouleront du 22 au 26 juillet. Cette décision fait suite aux très vives réactions exprimées par le public des arènes du Plumaçon durant la dernière corrida des Fêtes de la Madeleine 2019.

Charles Dayot, Maire de Mont de Marsan vient de présenter les mesures qui seront prises afin d'améliorer le fonctionnement et l'organisation des corridas des Fêtes de la Madeleine 2020 qui se dérouleront du 22 au 26 juillet 2020. Cette décision fait suite aux très vives réactions exprimées par le public des arènes du Plumaçon durant la dernière corrida des Fêtes de la Madeleine 2019. Lire la Suite….

Jean- Baptiste Jalabert « Juan Bautista », nommé prestataire des arènes du Plumaçon de Mont-de-Marsan.

 

 A la suite de sa décision d’interrompre le contrat de son prestataire précédent en matière taurine, la Ville de Mont-de-Marsan m’a proposé d’assurer auprès d’elle cette fonction pour préparer l’organisation de la prochaine Feria de la Madeleine.

J’ai accepté cette responsabilité car il est indispensable qu’en ces temps si compliqués pour la culture taurine, élus, aficionados et professionnels travaillent de concert afin de faire face aux nombreuses attaques que nous subissons, par la qualité des spectacles programmés, le respect de leur éthique et la transparence de leur gestion, domaine dans lequel Alain Lartigue interviendra à mes côtés. Je mettrai donc mon savoir faire, mon image, mon professionnalisme et ma passion au service de la Ville et de l’Afición montoise afin de restaurer la confiance et de rechercher l’excellence pour la Feria de la Madeleine.

Dès aujourd’hui, avec Alain Lartigue, je me mets à l’écoute et à la disposition de la commission taurine extra municipale  et de la ville afin de concrétiser ses choix de programmation et préparer une grande Madeleine 2020.

 

Administration Juan Bautista


Grande fiesta campera des amis de Valverde Samedi 28 septembre

 

Comme chaque année, l’association des Amis du curé de Valverde convie les aficionados à une journée campera. Cette année, l’association propose plusieurs activités nouvelles. Elle invitera l’un des meilleurs connaisseurs de l’élevage, Alberto Lamelas, à affronter un taureau et à tienter des femelles de Valverde. Aussi, elle tient à rendre un hommage à un héros, Manolo Vanegas, qui a souvent foulé le sable des arènes de Coste-Haute ces dernières années. Le matador vénézuélien nous fera l’honneur de partager avec nous cette journée. Il sera accompagné par José Antonio Valencia, son fidèle ami, à qui l’élevage proposera de toréer une vache.En fin de matinée, après avoir parcouru le campo en calèches et en remorques, vous assisterez à un acoso y derribo en plein champ, au pied des Alpilles. Renseignements et réservations : 06 66 84 71 19


 

La Corne d’Or pour Lenny Martin

 

 La troisième étape du Concours Occitanie du Club Taurin Paul Ricard de Toulouse, la Capéa de la Corne d'Oc de Carcassonne, a été gagnée par Lenny Martin pour l'école taurine de Béziers Méditerranée.

 


Apprendre à toréer – Année 2019-2020

 

 Pour faire découvrir ou enseigner puis approfondir la tauromachie espagnole, l’Ecole taurine Rhône Aficion accueille deux fois par semaine des élèves de tous les âges dans les arènes de Fourques dans le Gard. Les cours se déroulent dans les arènes de Fourques le mercredi de 17h à 19h et le samedi de 17h à 19h en septembre, ensuite de 15h à 17h tout le reste de l’année. En cas de déplacement des élèves pour une manifestation taurine en fin de semaine, le cours du samedi est annulé.

Venez-vous renseigner, vous exercer et vous inscrire, aux arènes de Fourques aux heures des entraînements. Le dossier sera à ramener complet avant le 2 octobre 2019. L’élève pourra participer aux entraînements dès que son dossier sera complet.


Bellegarde : Solalito enlève sur le fil le IIIeme Trophée S. Castella

 

Il aura fallut attendre de dernier novillo pour que le nîmois, en lui coupant ses deux oreilles s’impose devant un impressionnant Christian Parejo qui n’était pas venu dans les arènes gardoises pour faire de la figuration, loin s’en faut.

-Christian Parejo (bleu nuit et or) Silence, oreille après avis et oreille après avis

- Solal Calmet « Solalito » (purissima et or) Salut après avis, oreille et deux oreilles

 

Reseña y foto por aqui

 


Bayonne Oreille et grave blessure pour J. Galdos

 

 Les toros de La Quinta de bonne présentation dans l’ensemble furent fades et éteints. Seul le dernier possédait un minimum de piquant permettant de transmettre de l’intérêt en piste.

-Octavio Chacon (vert olive et or) ovation et ovation après avis

-Roman (fushia et or) palmas et silence après avis

-Joaquin Galdos (canne et or) ovation et oreille avec blessure

 

Galdos a reçu un coup de corne de 30 cm dans la cuisse en estoquant le sixième. Salut de Trujillo et Carrero au quatrième. Un tiers d'arène. ciel gris et petit vent frais

 

Reseña y fotos por aqui


Carcassonne : Oreille pour M. Solera

 

 Le novillero Maxime Solera a coupé la seule oreille de la novillada de Miura qui clôturait ce dimanche soir la Feria de Carcassonne, une course qui s'est transformé en mano a mano après la blessure de Carlos Olsina ce samedi à Pedrajas de San Esteban (Valladolid). Le français perdant avec l’épée au moins une autre oreille

Novillos de Miura pour :

-Carlos Aranda (sangre y oro) , applaudissements, silence et silence
-Maxime Solera (argile et or gris) , silence, ovation après deux avis  et oreille après avis

 

Reseña y fotos par Ici


 

Passionnément

 

 Deux élevés de l'École Taurine Béziers-Méditerranée - Anaïs et Lucas Miñana - ont décidé sur leurs fonds propres et avec l'aide de quelques amis comme l'UCTPR de monter une journée au campo à la ganaderia Fano. Aidez leur passion dimanche 29 septembre...

 


Des remous du coté du Plumaçon

 

Lettres ouvertes et démission du président de la CTEM après une décevante feria de La Madeleine à Mont de Marsan.

Lire par Ici


 

Nouveau triomphe pour Maxime Solera

 

 Triomphe retentissant pour le novillero fosséen à Checa (Guadalajara). Trois oreilles et Puerta Grande gagnés face à un lot pas facile d’Antonio San Román.