Retrouvez toutes les infos sur les clubs taurins sur la page Clubs... 

Découvrir les ganaderias Yonnet, La Paluna, Valverde, Malaga, Barcelo, La Veronique sur cette page

Retrouvez toutes les infos sur les voyages taurins sur la page Voyages... 

Retrouvez toutes nos reseñas en page Reseñas....Retrouvez tout sur Madrid en page Madrid 2019....



A paraitre : La Goyesque d’Arles 2019…

 

 

 

Qu’importe si la piste des arènes est entièrement recouverte de jaune, couleur que les aficionados savent bien rangée dans le vestiaire des superstitions des toreros. Quand sortent du long couloir sous l’amphithéâtre, et les applaudissements, Juan Bautista et Enrique Ponce, le public est heureux, même s’il redoute ces adieux depuis qu’ils ont été annoncés, il y a presque un an jour pour jour, au matin de la Goyesque 2018.

 

Ce soir du 7 septembre, après sa seule et unique corrida de la temporada 2019, Juan Bautista va ranger les zapatillas… Pour cette Goyesque exceptionnelle, la Fondation Van Gogh a accepté de styliser l’œuvre du maître hollandais, et l’ombre de ses réputés tournesols occupe le centre du ruedo.

 

Trois heures et quinze minutes plus tard, le soleil s’est couché, éteignant les tournesols. La corrida a été grandiose. Enveloppant tout un chacun dans une bulle d’amour et d’émotions.

 

Textes : Juan Bautista et Julie Zaoui. Photographies : Alexandre Blanco, Daniel Chicot, Laurent Deloye, Isabelle Dupin, Anthony Maurin, Christine Nuel.

 

Format : 24x 30 cm – 96 pages brochées, reliure dos carré cousu – Couverture avec rabats - Parution : Décembre 2019.

 

 

 

Nom ......................................................................................................

 

Prénom...................................................................................................

 

Adresse .................................................................................................

 

Code postal.............................................................................................

 

Ville.........................................................................................................

 

Pays........................................................................................................

 

Email.......................................................................................................

 

Téléphone..................................................

 

Commande ......................... exemplaire(s) de La Goyesque d’Arles 2019 au prix unitaire de 25 €

 

Soit un total de ...................... x 25 € + frais de port : 7 € 50 = ................................. €

 

Paiement par chèque à l’ordre de OH LA LA encaissable à l’expédition. Bon (ou sa photocopie) à adresser accompagné du règlement à : OH LA LA 22 rue Notre Dame 30000 Nîmes. (Communiqué)

 


 

Café-Toro du samedi 23 novembre 2019.

 

La Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard recevra l'Adjoint à la Tauromachie de Nîmes, M. Frédéric Pastor, pour faire un point sur le retour ou pas de la Ville de Nîmes dans l'UVTF (Union des Villes Taurines Françaises). Rendez-vous ce samedi 23 novembre au siège de la Coordination, Foyer Albaric, 27 rue Jean Reboul à Nîmes à partir de 9h00, les débats et animations débuteront à 10h00


Communiqué de l'Ecole Taurine du Pays d'Arles

 

 Non aux intimidations !!! Nombre d'élus arlésiens ont reçu des courriers d'insultes et menaces au motif que la ville soutenait l'Ecole Taurine et donc la journée Portes Ouvertes que celle-ci organise le 24 novembre au Sonnailler!

L'arrêt que le Conseil d'Etat vient de prendre déboute la demande d'interdiction des écoles taurines et confirme la légalité d'une activité éducative, culturelle et sociale utile et fortement liée à notre territoire.  Notre République se fonde sur la démocratie et le respect de la Loi. Si les opinions sont libres rien ne justifie insultes et menaces contre nos élus. Nous leur disons à tous notre solidarité et nos remerciements pour l'appui unanime, au-delà de toute différence politique, qu'ils ont toujours apporté à l'Ecole Taurine depuis sa création.  Et nous profiterons de notre Journée Portes Ouvertes du 24 novembre pour leur renouveler ces remerciements  


 

Vic Fezensac

 

 La commission taurine du club taurin vicois confirme le choix des ganaderías retenues pour la corrida concours du dimanche 31 mai 2020 à savoir : Partido de Resina, Valverde, Peñajara, Rehuelga, Flor de Jara et Los Maños

 


" Toro Pasión offrira l’accès à la novillada avec picadors   de la feria 2020 aux mineurs "

 

Avec l’arrivée de Toro Pasión à la tête des arènes Emile Bilhau en 2014, Saint-Gilles est devenue l’une des premières arènes à créer un tarif préférentiel pour les jeunes. En effet Julien Miletto et Pierre Henry Callet s’étaient tout de suite rendus compte de l’importance de la transmission de la tauromachie aux générations futures et avaient alors, en partenariat avec l’association de la jeunesse Saint-Gilloise, mis en place, « l’abono jeune » proposant aux jeunes de moins de 25 ans un pass pour les deux spectacles de la feria à un tarif préférentiel, pass qui connaît toujours aujourd’hui un franc succès.

Cependant, afin d’accentuer plus encore cette transmission de nos cultures aux aficionados de demain, et considérant que le projet éventuel de loi interdisant l’accès aux arènes pour une corrida aux mineurs de moins de 16 ans est une grave atteinte à la liberté, Julien Miletto et Pierre Henry Callet ont décidé d’aller plus loin et ainsi d’offrir l’accès aux arènes aux mineurs pour la novillada du samedi 22 Août 2020 à l’occasion de la feria de la pêche et de l’abricot. Les modalités d’accès aux arènes seront communiquées dès l’annonce de programmation de la féria. (Communiqué)


Symposium 2019 du Corps des Présidents et Accesseurs des Corridas

 

 Le CPAC s'est réuni le 26 octobre 2019 à Nailloux pour y tenir son 7ème symposium national. Cette manifestation annuelle a rassemblé une quarantaine de participants venus de toute la France taurine, et ce malgré la vive concurrence d’une demi-finale de la coupe du monde de rugby.

1– Bilan de la temporada 2019

Du mois de mars au mois d’octobre s'est déroulée une centaine de courses (hors portugaises) également réparties entre l’une et l’autre région et intéressant 43 villes taurines. La présentation des principales données met en évidence :  - une relative stabilité du nombre de spectacles, 60 corridas, 33 novilladas,  - la part prépondérante des arènes de 1ère catégorie qui organisent la moitié des courses,  - la plus grande facilité à obtenir des trophées dans les arènes de 1ère catégorie notamment du Sud-Est, 

- une situation antinomique aux plazas ibériques où l’attribution des trophées est plus stricte dans les arènes de 1ère catégorie et plus débonnaire dans les ruedos de 3ème catégorie.  Enfin, le CPAC se félicite de la présence de ses membres dans les diverses présidences de cette temporada : ils ont, en effet, assuré la direction de 45 courses. Ce chiffre traduit une évolution largement positive par rapport à l’année précédente. On peut affirmer que peu à peu s’imposent l’image de sérieux et l’attachement à l’éthique taurine qui caractérisent les socios du CPAC.

2– Bien connaître le tiers de piques

Ce débat a vu intervenir : – Aurélia Bonijol, en qualité de représentante de la cuadra Bonijol, mais également au titre d’alguazil – L’éleveur Jean-Luc Coutrier, assisté de Julien Aubert, conseillé en génétique – Gabin Rehabi, picador – Jean-François Coste, représentant l'ADAC, organisateur.  Dans un premier temps, André Roques, responsable du CPAC, effectua un exposé précis des divers aspects du tierco de piques, comment les canons de la tauromachie exigent qu’il se déroule, et la réalité telle que la décrivent deux études réalisées par des vétérinaires espagnols. La discussion très nourrie entre les quatre invités et l’assistance a été riche de remarques et de propositions destinées à rendre plus passionnant encore ce tiers. Jean-Luc Couturier et Julien Aubert considèrent le comportement face au cheval comme le critère essentiel de sélection, pour eux l’ascendant est clairement donné à la recherche de bravoure. Aurélia Bonijol souligne combien le poids et la morphologie du cheval doivent être adaptés au taureau affronté. Gabin Rehabi donne des précisions sur sa technique : « Ce sont la main gauche et la jambe gauche qui piquent ». Jean-François Coste confirme, quant à lui, l’attachement de l’ADAC aux encastes minoritaires et à l’importance que tiennent les piques aux yeux des organisateurs cérétans. Tous, assistance et invités, estiment qu’une meilleure identification des acteurs de la suerte de varas serait souhaitable : mention des noms du picador et du cheval.



Présentation des cartels 2020

 

 Ceux de Boujon seront dévoilés par le staff d’Aficion Torista Boujan le vendredi 31 janvier à19h00 sous le chapiteau (chauffé) des arènes


 

Solalito chez Albasserada

 

 Le jeune novillero nîmois est au cartel de la 7eme fiesta campera de Mirandilla le 30 novembre. Il alternera avec Daniel Fernandez, Juan Gines, Alberto Lamelas et Francisco José Palazon

 


Des piques à Vic

 

 On en parlera le vendredi 22 novembre 2019 à 21h00 Salle des Conférences de la Mairie de Vic-Fezensac (organisation Club Taurin Vicois) 00.33.(0)5.62.06.56.55


Toros de France

 

 Samedi 16 novembre, l'Association des Eleveurs Français de Taureaux de Combat (Toros de France) se retrouvait à la ganadéria Pages-Mailhan, aux Jasses de Bouchaud à Arles, pour une journée d'amitié et de convivialité avec ses partenaires. A cette occasion, les matadors de toros Andy Younes et Tibo Garcia participaient à une tienta en matinée


Oleeeee !!!!!

 

Le Conseil d'État vient de rejeter la demande du CRAC et des animalistes qui consistait à obtenir l'interdiction aux mineurs d'accéder aux écoles taurines. Ainsi les tribunaux administratifs avaient eut raison de ne pas suivre les liberticides n'ayant jamais pu apporter de preuves sur la nocivité psychologique de l'enseignement de la tauromachie à des mineurs. Cela devrait faire réfléchir les députées Aurore Bergé et Samantha Cazebonne... Felicitations aux avocats de l'Union des villes taurines françaises (UVTF), épaulés par l'Observatoire national des cultures taurines (ONCT) et André Viard son président !


Rion des Landes : Domingo Lopez Chaves le plus en vue

 

 La temporada 2019 s’est refermée comme à son habitude ce dimanche par la traditionnelle fiesta campera, organisée par la peña Toro Blanco de Rion-des-Landes et la peña Créo Qué Si de Tartas. Un rendez vous incontournable pour les aficionados qui se retrouvent une dernière fois avant la trêve hivernale. Bonne entrée malgré un temps décourageant et les fortes pluies de la veille et de la semaine qui auraient pu compromettre le déroulement de la course. Une pluie fine intermittente s’invita de nouveau avant une pluie continue à partir du 4ème toro.  Le bilan comptable resta anecdotique, étant donné qu’il n’y a pas de présidence. Le bilan artistique resta plutôt mitigé avec le manque de force des novillos de Jalabert malgré de la noblesse. Intéressant l’eral d’Alma Serena sortit en dernière position pour le novillero sans picador Jean Baptiste Lucq.

Domingo Lopez Chaves (2 oreilles) réalisa la meilleure prestation de cette fin de matinée. Il reçut son adversaire avec douceur avant de construire une faena sur les deux bords avec technicité et lenteur.

Manuel Escribano (2 oreilles) réceptionna son opposant par une larga de rodillas puis enchaina avec des véroniques suaves. Il partagea les banderilles avec Adrien Salenc qui fut plus brillant que lui. Il fut sérieux et appliqué mais le tout manqua de transmission.

Adrien Salenc (2 oreilles) partagea à nouveau les banderilles avec Escribano où il se montra une nouvelle fois plus centré que le sévillan. Son opposant fut plus exigeant que les précédents et Salenc rendit une copie honorable et fut dominateur en fin de faena après une voltereta. 

Kike (1 oreille) fut plus discret et ne parvint pas à s’imposer, restant approximatif. Il fut en échec avec les armes.

Jean Baptiste Lucq (2 oreilles) fut volontaire face à un sérieux adversaire d’Alma Serena. Son brindis à Philippe et la famille Bats fut émouvant où l’on sentit toute une aficion touchée suite à la disparition de Pierre. Le jeune novillero fut généreux, débuta avec élégance et donna de bons muletazos mais quelques erreurs le mirent parfois en difficulté.

 

Vuelta à los toros pour Toreria


Gamarde

 

 La Pena Gamardaise a le plaisir de vous annoncer que la 6ème édition de sa corrida annuelle aura lieu le Dimanche 29 Mars, dans les arènes couvertes et fermées de la commune. Comme vous pouvez le penser, toute notre petite équipe s'active à composer une affiche digne des précédentes éditions !  La primeur de l'info sera, bien sûr, donnée aux socios au cours de la réunion amicale que nous organisons traditionnellement à cet effet, à une date que nous ne manquerons pas de vous communiquer. Mais, dès à présent, cochez le 29 Mars sur vos agendas !


Palmas y Pitos en Assemblée Generale

 

L’Assemblée Générale annuelle du Club Taurin PALMAS Y PITOS – Nîmes se tiendra le dimanche 1er décembre 2019 à 10h30 dans les locaux de l’Association Samuel Vincent au 42 boulevard Sergent Triaire - Nîmes. En complément de l’ordre du jour statutaire, l’Assemblée Générale se prononcera sur les Trophées Henri Fanton, Palmas et Pitos 2019. Notre assemblée se terminera autour d’un apéritif suivi d’un repas (20 € / personne – Réservation obligatoire avant le 26 novembre par mail : palmasypitos@free.fr)


Ateliers thématiques taurins.

 

 Les Peñas taurines montoises et leurs représentants, membres de la CTEM, organisent des ateliers de travail thématiques dont le but est d’améliorer la qualité et le sérieux des spectacles proposés au Plumaçon. Ces ateliers, ouverts à tous les aficionados (dans et hors peñas) auront lieu les prochains Mardi à 20h, selon l’organisation suivante :

Présidence et Alguazil : Mardi 26 novembre et tous les 4ème  mardi du mois.

Le tercio de piques : Mardi 3 décembre et tous les 1ers mardi du mois.

Le déroulement du spectacle (sorteo – annonces…) : Mardi 10 décembre et tous les 2ème mardi du mois.

Sensibilisation et transmission – communication : Mardi 17 décembre et tous les 3ème mardi du mois.

La première réunion aura lieu le 26 novembre au pavillon Solferino de la caserne Bosquet situé au 435 Avenue du Maréchal Foch à Mont-de-Marsan.


 

La carte cadeau de la Paluna est là !

 

Réservez la par message par Instagram ou Facebook ou par téléphone et recevez la par mail. Votre cadeau pour Noël à 15€, et pour faire plaisir à coup sûr ! Commandez des aujourd'hui votre cadeau de Noël original, unique. Un cadeau passion !

 


Avec le Cercle Taurin Bayonnais

 

Leur sortie annuelle au Lac Noir prévue le dimanche 24 novembre. A l’heure où deux parlementaires « bobos » veulent présenter un projet de loi pour interdire l’entrée dans les arènes aux enfants, notre sortie pédagogique, incontournable et automnale au « Lac Noir » pour les travaux pratiques dédiés à la pépinière du Cercle prend une vraie valeur militante. Il est du devoir de chacun de nos socios de participer à cette journée et apporter la preuve que la meilleure des éducations est d’apprendre aux plus jeunes à  affronter l’adversité et évaluer son courage.Les anciens les encadreront et les encourageront, Lionel Lohiague s’occupe dès à présent de la sélection du bétail. Leur motivation, comme chaque année, est au top !!!
N’oubliez pas que, quelques soient les conditions météorologiques, les installations du Lac Noir nous permettent de garantir le bon déroulement de la journée.
Programme : Almuerzo de bienvenue préparé par Beñat et Hyacinthe.  Séance de toreo de salon et présentation de la nouvelle session hivernale des cours organisés par Mika Romero et Alexis Ducasse.  Capea de vachettes et taurillons sous la houlette de Lionel et des toreros socios.  Repas bien dans la tradition. Concours de tir à l’arc et Armagnac…  Inscription ci avant le 20/11. +33 (0)5 59 59 48 09 www.cercletaurin-bayonne.com


Remises de prix

 

 Le Cercle Taurin Montalbanais et la Peña Taurine de Cahors organisent leur traditionnelle soirée « Remise des Trophées » aux élèves des Ecoles Taurines, le samedi 7 décembre 2019. Avec la participation de  a Fédération Française de la Course Camarguaise, la Fédération Française de la Course Landaise, le Centre de Tauromachie de Nîmes/Catalogne et l’Ecole Taurine « Adour Aficion », avec le soutien de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard.

Au programme : A partir de 19h00 : Accueil des participants - Remise des trophées - Apéritif - Repas de l’aficion et du soutien aux Ecoles Taurines. Participation de 29 € par personne (Attention places limitées). Rendez-vous au Restaurant du Golf de l’Estang, 849 route de l’Aveyron, 82000 Montauban. Pour permettre la meilleure organisation, inscrivez-vous au plus tôt et au plus tard le 4 décembre 2019.  Les inscriptions sont reçues par Paul MACIP au 06.81.31.22.79 ou par courriel à Impac-poupel@hotmail.fr (Communiqué)


Mont de Marsan : Juan Bautista était l’invité

 du cercle taurin montois

 

 Le cercle taurin montois recevait vendredi soir dans son local qui affichait archi-complet, le maestro Juan Bautista. Près de deux heures de conférence bien menées par Hervé Touya mais qui n’auront pas permises de retracer en détails toute la carrière de l’arlésien tant il y a des choses à dire. La simplicité du maestro et la clarté de ses paroles sans tabou auront sans aucun doute séduit l’assistance.

20 ans d’alternative avec des triomphes dans tous les coins du monde. La carrière du torero a débuté en Arles le 11 septembre 1999 et s’est terminée le 7 septembre 2019 avec la grâce du toro de Vegahermosa nommé « Ingenioso » N°19 dans les mêmes arènes. Il expliqua qu’il préférait partir de lui-même avant qu’on lui dise de partir. Cette journée restera à jamais dans sa mémoire, des souvenirs dans les moindres détails, comme le fait d’avoir longtemps hésité à mettre ce toro en dernière position.  Il fut bien sûr question de sa grande faena montoise en 2018 où il coupa les deux oreilles et la queue de « Palomito » toro de La Quinta. La tarde de Dax en 2006 sous un orage apocalyptique fut aussi un grand souvenir où il triompha. Il assura que pour un retraité, il travaille encore plus que pendant sa carrière de torero.

Après Jean Baptiste torero, il fallait parler de Jean Baptiste ganadero, lui qui est né au milieu du campo. Il continue le travail de son père et a acheté, il y a peu, des vaches et étalons de La Quinta, pour son nouveau fer « La Golosina » en hommage au toro gracié à Istres en 2013 qui est un des étalons de sa nouvelle ganaderia.

Il y aussi Jean Baptiste apoderado. Il est, depuis peu, celui qui accompagne le jeune Marco Pérez, la plus talentueuse promesse de l’école taurine de Salamanque, âgé d’à peine 12 ans. Il a pour but de le préparer et de diriger sa future carrière professionnelle.

Mais le gros travail qui attend Juan Bautista est celui d’empresario. Après Arles, il espère faire bouger les choses à Nîmes et bien sûr à Mont de Marsan où il a un contrat d’un an. Il pense qu’on ne peut pas diriger une arène depuis Madrid mais en étant proche des aficionados locaux en travaillant avec les peñas locales et en étant à l’écoute des personnes qui viennent aux arènes. Il connaît ce petit monde, souvent fait d’arrangements mais a beaucoup écouté son père parler quand il était jeune. Malgré son arrêt, il garde d’excellentes relations avec ses compañeros et ganaderos. Les aficionados lui souhaitent autant de réussite que sa brillante carrière en piste. (Vuelta à los toros pour Toreria)


Soirée taurine

 

 Les soirées « Conférence Débat » du CT l’Aficion de Béziers reprennent… Ce  Vendredi 22 novembre à 19h30 : « La spiritualité dans la tauromachie » par le Père Jacques Tessier. Soirée animée par Paul Hermé au Domaine Augé à Boujan sur Libron. Apéritif Dinatoire à l’issue de la conférence. Participation 15€.


Remise du prix El Tio Pepe 2018 à Brigitte Dubois

 

 Samedi 9 novembre dernier, c'est dans le cadre du Café-Toro, au siège de la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard, que le Président de la Fédération des Sociétés Taurines de France, Dominique Valmary, a remis le Prix El Tio Pepe 2018 à Brigitte Dubois, Directrice de Centre de Tauromachie de Nîmes-Catalogne, en présence des élèves de l'école. Ce prix vient récompenser son abnégation pour les élèves et la Tauromachie contre vents et marrées. Cette sympathique journée s'est terminée pour les jeunes élèves avec un entrainement en public devant 2 vaches offertes par la FSTF et la Coordination aux arènes du Clapas sous un beau soleil.

 


Participez à une fête hors du commun

 

 Le samedi 23 novembre chez les Hasta Luego ! à partir de 19h30

Roe en concert : J’aurai le plaisir de chanter et jouer dans le superbe lieu de l'Écurie Hasta Luego avec 3 excellents musiciens : Clara Tudela à la basse et aux chœurs,  Arthur Dubois à la batterie et Nino Garcia à la guitare flamenca et aux chœurs. Merci aux Hasta Luego de me donner cette carte blanche où je ferai un blues flamenco en duo avec Erik et son cheval et je vous proposerai d'applaudir de nombreux artistes de flamenco de grande qualité. Plus une exposition photos "Dans les coulisses des centaures" L'explosif danseur Kuky Santiago est mon invité pour un pur tablao flamenco avec au cante Cristo Cortes, à la guitare Anton Fernandez et à au baile Alexis Laurens. En première partie Mareva, la remarquable graine de flamenco de l'année passera le relais à la nouvelle lauréate : Delya Ouissa. Le futur du flamenco est assuré. Restauration sur place. Écuries Hasta Luego, 940 chemin de Florival, Nîmes


Avec Javier Cortes

 

 Le matador de toros Javier Cortés a donné une conférence de presse ce lundi midi afin de parler de l’évolution de sa très grave blessure à l’œil, le 15 septembre dernier.

Je suis plus vivant que jamais comme torero. ” a t il déclaré. “Je n’oublierai jamais ce toro du Marquis d’Albaserrada “Golfo”.  À l’infirmerie, j’ai pensé au pire, que le torero pouvait mourir, ce qui est pire que la mort. Je pensais que tout allait s’arrêter là, qu’une nouvelle vie commençait, que mon œil ne pourrait pas se reconstruire. Une nuit, j’ai commencé à changer mon monde, je ne savais toujours pas ce qui allait se passer.

Malgré qu'il ne voit pas à travers l’œil droit, Javier Cortés souhaite toréer en 2020 et se fera opérer à la fin de la temporada dans l'espoir de récupérer une partie de la vision.


Prix Hemingway 2020 - Appel à Textes

 

 Les Avocats du Diable ont le plaisir de vous annoncer que la seizième édition du Prix Hemingway est lancée. La date limite de réception des nouvelles est fixée au 31 janvier 2020. L’auteur(e) de la nouvelle lauréate recevra la somme de quatre mille euros (4000) et un callejón aux arènes de Nîmes pour la temporada suivant l’année de remise du Prix, offerts par Simon Casas Production, partenaire du Prix Hemingway.

Votre nouvelle doit être envoyée (au format Word exclusivement) par mail
à prixhemingway@lesavocatsdudiable.com

Elle doit être accompagnée des documents suivants :

– biographie – bibliographie – coordonnées : adresse, mail, numéro de téléphone – photo de l’auteur(e) au format jpeg

Le texte présenté doit être impérativement inédit, et ne concourir à aucun autre prix littéraire. Il ne doit pas excéder 22 500 signes, espaces compris.

Créé en 2004 par Les Avocats du Diable sur une idée de Marion Mazauric et Simon Casas, le Prix Hemingway récompense chaque année une nouvelle inédite sur le thème de la tauromachie, son univers ou sa culture, d’un écrivain français ou étranger ayant déjà publié (quel que soit le support : édition classique, numérique, blog, journalisme…). Il n’est pas demandé aux auteurs d’être pour ou contre la tauromachie, mais de faire œuvre de littérature à partir de cet univers, pris au sens le plus large (corrida, tauromachie équestre, landaise, culte de Mithra, course camarguaise…).
Les nouvelles participant au PH sont lues par le jury et le comité de sélection en français, espagnol ou anglais.

À charge pour l’auteur écrivant dans une autre langue de faire traduire et présenter sa nouvelle dans l’une de ces trois langues.

La sélection des nouvelles finalistes est effectuée sous anonymat par les membres du jury assistés de lecteurs et traducteurs, aficionados ou pas.

Un recueil composé de la nouvelle lauréate et des meilleures nouvelles est publié chaque année par les éditions Au diable vauvert, partenaires des Avocats du Diable et du Prix Hemingway.

Comme chaque année depuis seize ans, le jury 2020 sera présidé par Laure Adler. Les membres du jury se réuniront pour délibérer et désigner la nouvelle lauréate à l'occasion de la Feria de Pentecôte 2020 à Nîmes.


Avec la peña Angelina

 

La Peña Taurine Angelina en Charente Maritime reçoit le samedi 23 novembre le novillero Maxime Solera pour échanger sur sa carrière, sa temporada 2019 triomphale et le futur avec 2020.


Saint Sever : Francisco Montero triomphe, Alejandro Mora séduit encore

 

 Pour le quarantième anniversaire de la peña jeune aficion, la 35ème semaine taurine et culturelle s’est bien terminée malgré un temps frais et humide qui n’a pas permis de séduire la taquilla. Il faut saluer le travail des bénévoles et employés de la ville, qui ont su mettre la piste en bon état malgré les fortes pluies des jours précédents. Ce qui créa quelques minutes de retards pour les paseos. Juste quelques gouttes de pluie le matin qui s’arrêtèrent rapidement tout comme les rafales de vents de la tarde.

En matinée, pour la fiesta campera, des Coquillas de Sanchez Fabres, pour  Andrés Palacios (2 oreilles) Thomas Dufau (2 oreilles), Antonio Nazaré (1 oreille) et Miguel Angel Pacheco (2 oreilles)

Après le repas du midi qui affichait complet, ce fut au tour des Coquillas de Sanchez Arjona de fouler le sable des arènes Henri Capdeville.

-Francisco Montero (perle et or gris) vuelta après avis et 2 oreilles après avis

-Alejandro Mora (sang et or) ovation après avis et silence après 2 avis

Belle journée taurine sur les terres landaises qui conclut la belle semaine taurine de la peña jeune aficion.Voir notre page complète Par Ici

(Vuelta a los toros pour Toreria)


Saint Sever : brillante conférence vendredi pour les 40ans

  de la peña jeune aficion

 

Vendredi soir, le cloître des Jacobins de Saint Sever affichait complet pour une conférence retraçant l’évolution de la tauromachie depuis les débuts de la création de la peña jeune aficion : « La tauromachie, il y a 40 ans, aujourd’hui et demain … ». Une soirée animée par François Capdeville et Jean Gilbert.

Pour tenter d’analyser ce thème, il fallait des orateurs de haut niveau. Un cartel réunissant des personnalités de diverses professions. Chaque intervenant a eu environ huit minutes pour évoquer l’évolution de la tauromachie depuis 40ans.

Dans l’ordre d’intervention Araceli Guillaume Alonso professeur émérite à la Sorbonne, Yves Harté directeur éditorial de Sud Ouest, Francis Wolff philosophe, Alberto Garcia jeune apoderado et empresario, Carlos Abella écrivain espagnol, Victor Mendes torero, Jean Louis Haurat revistero correspondant français pour Aplausos, et le journaliste Zocato qui comme à son habitude captiva l’assistance avec ses histoires pour un final en apothéose.Puis chaque intervenant a tenté de se projeter sur l’avenir. Malgré la période délicate dans laquelle nous vivons, et face aux attaques, la tauromachie se porte bien dans la fréquentation et l’économie générale. 

Samedi soir au cinéma Media 7 et devant une belle assistance avec la présence de nombreux jeunes aficionados, le film du réalisateur mexicain Jesus Muñoz avec Francis Wolff comme protagoniste du film a été projeté pour la première fois en France, « un philosophe dans l’arène. » Un film original et captivant, d’une heure quarante, s’adressant à tous les publics.
A l’issue de la projection un échange pertinent entre le réalisateur et Francis Wolff et le public a permis de mieux comprendre les facettes du film.

Des soirées de grandes qualités pour ce quarantième anniversaire. Espérons que la météo soit plus clémente afin de conclure cette fête (Vuelta à los toros pour Toreria)


Clap de fin

 

 Emilio de Justo et Luisito, la fin d’une étape qui a duré trois ans… Ludovic Lelong quittant l’équipe du torero de Caceres pour « un problème personnel et pas du tout professionnel » Celui qui relança avec forces E. De Justo avant son entrée chez Tauroemoción,  déclarant : "Je m’en remets au travail accompli et aux résultats obtenus au cours de ces trois années".  


Avec l’ACTF…

 

 Les chroniqueurs taurins de cette association, coté Sud-Ouest ont annoncé leur palmarès pour la temporada 2019
-meilleur lot de toros: Santiago Domecq (Dax)
-meilleur matador: Daniel Luque
-meilleur lot de novillos en piquée: Blohorn (Soustons)
-meilleur novillero en piquée: non attribué
-meilleur lot de novillos en non piquée: Alma Serena (Hagetmau)
-meilleur novillero en non piquée: non attribué
-coup de cœur pour le novillero sans picador Jean Baptiste Lucq


Un moment de partage avec l’A.T. Beaucaire

 

Ils sont plus d’une cinquante à se relayer pendant cinq jours à la bodega… Ils sont plus d’une vingtaine de partenaires sans lesquels non plus, ne pourrait se monter la novillada des fêtes de Beaucaire…. Pour les remercier, l’Aficion Taurine Beaucairoise les avait conviés aux arènes Paul Laurent pour un tentadero de deux vaches d’Alain Tardieu et la lidia d’un novillo de Tardieu Frères par José Antonio Valencia….

Maxime Solera, à charge de la tienta, remercia le club pour cette opportunité et surtout celle qui lui permit de faire le paseillo et de triompher au mois de juillet…. Sortirent de second, Fabien Castellani de l’Ecole Taurine du Pays d’Arles et trois jeunes pousses du Centre de Tauromachie de Nîmes, Albin Fillol, Baptiste Chatelier et Alexandre Poch…

Pour J.A. Valencia… « C’est super ce geste qu’ils ont fait pour moi, offrir un novillo ce n’est pas rien et je tiens à les remercier… » La suite hélas sera moins heureuse pour le jeune vénézuélien protégé de Didier Cabanis… Au 3eme capotazo le Tardieu s’est brisé les reins rendant toute lidia impossible… Après avoir officié lors de la tienta, Gabin et la cavalerie de Philippe Heyral durent ranger prématurément piques et peto…

Toujours aussi souriant et disponible, Manolo Vanegas était venu soutenir son jeune compatriote, conseillé aussi par Alberto Lamelas quelques jours après l’annonce de sa rupture avec Tomas Campuzano. «Je tiens à le remercié pour tout ce qu’il m’a apporté pendant ces deux années, mais je crois qu’il faut savoir s’impulser des changements de temps en temps pour évoluer… ça a été une décision murement réfléchie et prise ensemble et qui ne changera rien à nos relations et au respect que j’ai pour ce maestro »

 

 

Alberto Lamelas qui avait reçu la veille le trophée du triomphateur de la Feria d’Ales 2019 aux cotés de Manolo Vanegas, de José Antonio Valencia, de Solal Calmet « Solalito »….

 

 

 


Las Aficionadas et la Goyesca

 

 Le vendredi 22 novembre à partir de 19h00 à la salle Daumas à Manduel, "Las Aficionadas" propose une soirée cinéma "Autour de la Goyesque", un film de Christophe Burke et de l'artiste Ena Swansea, peintre des 100 taureaux en Arles.

Projection de photos de notre récent voyage à Ronda. Cette soirée sera suivie d'un débat autour de tapas y fino. Inscription au 06 47 91 52 24 (Communiqué)


Tibo Garcia communique

 

D’un commun accord, Le matador de toros Tibo Garcia et ses deux apoderados Julien Lescarret et Jeremy Banti annoncent qu’ils mettent un terme à leur collaboration professionnelle, nommée l’union  « Mediterratlantique ».
Durant cette année 2019, le matador de toros nîmois aura notamment toréé a Madrid et pris son alternative des mains de Sébastien Castella le 25 août à Saint Gilles (Gard). C’est sur cette expérience positive que chacun aura décidé de s’orienter sur des nouveaux projets et nous leur souhaitons bonne chance.


Des « patas blancas » dans un coin de paradis

 

 Aux pieds des Alpilles dans le parc naturel du même nom, les « Cobaleda », héritiers de François André, partagent les terres avec les « Camargue » de la manade Lautier…

« Pour l’année prochaine, j’ai une superbe novillada qui cherche preneur… » Et ce serait dommage de ne pas la voir combattre dans une arene. En 2019 les novillos du fer de François André sont sortis et vont encore sortir un par un, à Rodilhan, à Vauvert, à Gimeaux. Fréderic Lautier, son épouse et son fils travaille beaucoup actuellement au réaménagement de leurs installations. Avec l’arrivée de l’électricité sur la proprieté, pas mal de chose ont changé et aujourd’hui avec la salle et les annexes autour de la placita de tienta, ils peuvent recevoir dans les meilleures conditions, peñas et clubs taurins… 

C’est au Mas de l’île à Maussane et sur les terres des Pradelles au Paradou que paissent depuis plusieurs décennies les Santa Coloma-Cobaleda des Héritiers de François André. C’est en 1947 que le proche de Pierre Pouly fait ses débuts d’éleveur en s’associant avec Alphonse Jalabert pour gérer un élevage d’origine Lescot qui pâturait au domaine du Laget à Fos sur Mer, un lieu devenu également aujourd’hui le nom du second élevage des frères Jalabert. En 1957 François André décide de faire cavalier seul et achète à Lucien Tardieu des bêtes d’origine Pouly en y ajoutant quelques années plus tard des pupilles de Georges Daumas d’origines Achille Pouly ainsi que des vaches provenant de chez Paul Ricard de sang Infante da Camara, l’élevage portugais. Plus tard, un semental d’Arturo  Cobaleda marquera sa descendant par le pelage caractéristique du Vega-Villar, les célèbres Patas blancas.. Ainsi des exemplaires berrendos , luceros, bragados, coleteros, calzados ou jaboneros  y sont nombreux.

C’est en 1967 que la ganaderia s’installe sur les magnifiques paysages du Mas de l’lle et aux Pradelles. A la mort accidentelle de François André en 1991, c’est sa sœur Anne-Marie Bosc qui en assure la succession. Frédéric Lautier, qui fut leur gardian depuis des années, lui a succédé à son décès, fin octobre 2008. Depuis, avec sa famille, il poursuit dans le même esprit, l’aventure ganadera d’un homme passionné de toros….  Et de la passion il en faut mais avec la positive attitude du maitre des lieux, rien ne semble pouvoir entraver la route des toros bravos aux couleurs de sel, de savon, de marbre avec ou sans bottines…. pour trottiner aux pieds des arêtes calcaires des Alpilles..


Apoderamiento Franco Espagnol

 

Si Maxime Solera, Carlos Olsina et El Rafi sont apoderés par des taurins espagnols, Enrique Guillen, Manolo Espinosa “El Lolo de Camas“ ou Alvaro Garcia de Tauroemocion, des français gèrent egalement le cursus taurins de novilleros espagnols*, trois d’entre eux s’occupent de toreros, tous trois originaires de la province de Cadiz. Geoffrey Calafell avec Francisco Montero, Christian Lamoulie avec Cristobal Reyes et Tomas Cerqueira avec le becerrista Christian Parejo…

De Youtube aux triomphes en habit de lumières

 

La plus histoire de la saison taurine 2019 vient de s’écrire…Tout est allé très vite pour Francisco Montero à partir d’une vidéo de Ciudad Rodrigo sur laquelle un maletilla de Chiclana de La Frontera se mettant devant un toro de 600 kgs au triomphe absolu en remportant le célèbre trophée du Zapato de Oro d’Arnedo…. De remplacements en contrats gagnés avec une force à faire bouger des montagnes, le novillero andalou désormais sous l’apodo de “Montero“ a eclaté au grand jour avec l’aide d’une paire d’amis français.

Tout est parti de Boujan quand Michel Bouisseren l’a appelé en substitution de Manuel Ponce pour toreer les novillos portugais d’Antonio Silva… Petite lumières qui lui fait voir le bout du tunnel. Ce premier succès, à l’âge de 27 ans, lui ouvre les portes de Las Ventas ou il a fortement marqué les esprits devant les Saltillo, s’en allant attendre à la porte des chiqueros le sixième novillo avec sa cape de… paseillo pour une réception à porta gayola !!!

La suite : trois oreilles à Peralta devant une encastée novillada de Dolores Aguirre avec en prime un poste de substitution devant un lot de l’élevage de Pincha ou il coupe deux oreilles… Ensuite c’est en solitaire à Miranda del Castañar qu’il recolte six oreilles et une queue devant des Barcial et comme le malheur des uns fait le bonheur des autres, il remplace Maxime Solera et coupe deux oreilles lors de la novillada de Monteviejo à Villaseca de La Sagra… Et dans la foulée il entre par la même porte à Arnedo ou il triomphe devant les Partido de Resina (Ex Pablo Romero) au point de remporter le Zapato de Oro 2019 en faisant vibrer l’Arnedo Arena…. Voila comment cet oublié des affiches, grâce à la confiance que lui ont fait quelques amis passionnés comme Geoffrey Calafell, est devenu “El Huracan Montero“  Chose qu’il a confirmé dernièrement à Gimeaux en obtenant les deux oreilles d’un François André puis à Saint Sever ou il est sorti en triomphe….

Autre torero de Chiclana

 

 Chiclana de La Frontera est jumelé avec Béziers et par ce biais de nombreux échanges se font et bien évidemment le coté taurin des deux villes s’y retrouvent. C’est comme ça que Carlitos Ruiz, ancien élève de l’Ecole Taurine de Chiclana, a proposé à Tomas Cerqueira de s’occuper d’un gamin prometteur…. Le matador de toros biterrois s’est rendu à Villanueva de Cordoba pour le voir la première fois et c’est surtout sa gana, son tempérament et un corte torero différent qui l’ont décidé de s’occuper de Christian Parejo….

Ensemble ils ont commencé le chemin semé d’embuches pour un « indépendant » qui les a conduits aux excellents résultats pour la saison qui vient de s’achever…

Christian Parejo, avec son intuition taurine, a réalisé une temporada 2019 plutôt copieuse avec vingt novilladas torées et gagnées une à une,  pour un total de  22 oreilles et un rabo, faisant le paseillo dans des plazas de catégorie comme Sevilla, Granada, Dax, Bayonne, Vic-Fezensac, Béziers etc.... Il remporte de nombreux prix comme celui du triomphateur du trophée “Bayonne de verre“ d’Arzacq, du Bolsin de Bougue, du trophée “ Toros y vinos“ de Vic-Fezensac, des novilladas sans picadors de Dax, de la novillada de Bouillargues… Il recevra aussi le prix de la meilleure faena de Rion des Landes, celui du courage à Bayonne et coupera des oreilles un peu partout

.Afin qu’il son rêve depuis l'âge de 10 ans celui d'être Torero

 

 C’est surtout par une relation amicale qui est devenue  quasiment familiale par la suite, qu’a débuté le duo taurin Cristobal Reyes-Christian Lamoulie.

Roquefort le 15 aout, un becerrista de Chiclana est à l’affiche devant des Turquay… Ch. Lamoulie, aficionado et photographe lui envoie des photos de sa difficile présentation en France…. Le jeune garçon, abandonné par ses parents et élevé par sa seule grand-mère, le remercie et le sollicite pour faire des photos de lui à Rion des Landes ou il doit toréer des Valdefresno. Ce jour là il coupe trois oreilles et ce n’est qu’à la remise des prix que les deux vont se voir pour la première fois…. Le courant est passé de suite et de là est nait une amitié qui dure et perdure encore. Le jeune gaditano rompt avec Antonio Caba puis avec deux autres apoderados plus ou moins sérieux ceux là mais reste en contact avec C. Lamoulie qui bouge des montagnes pour pouvoir l’aider. Il fait appel à toutes ses relations et par ce biais en 2018 C. Reyes fait 12 fois le paseillo, 12 fois devant des novilladas dures….

La saison 2019 elle s’est terminée un peu prématurément pour le novillero de Jerez de La Frontera,  opéré, suite à une blessure au pouce reçue à Madrid,  le mardi 8 octobre à la clinique spécialisée Vitchas Hospital Nisa de Séville par l’équipe du Docteur Mares.  La blessure de Las Ventas (tassement de trois vertèbres dorsales et retournement du pouce de la main droite avec cassure osseuse et arrachement du tendon et des ligaments) aurait du être soignée dans la foulée. Mais par responsabilité et courage, il n’a pas souhaité passer en salle d’opération ni communiquer, afin de ne pas perdre des engagements déjà difficiles à obtenir. Des novilladas devant  des ganaderias sérieuses dans les arènes les plus toristas de France et d’Espagne : Les Vega Texeira à Boujan, les Castillejo de Huebra à Madrid, les Pablo Mayoral à Orthez, les Valdellan et Raso de Portillo à Parentis, les La Quinta à Roquefort, les Monteviejo à Villaseca de La Sagra, les Saltillo à Algemesi….

Dans les prochains jours, nos deux compères seront à Séville pour rencontrer un apoderado espagnol sérieux afin de l’intégrer dans son équipe existante. Cette année, ils ont dû rejeter pas mal d’offres dans lesquelles il était nécessaire de payer pour toréer !!!! He oui….

 

*Sans oublier Denis Loré qui apodere Cristian Perez d’Albacete


Villaseca et les novilladas…

 

 Comme il l’avait annoncé lors des journées Toreria, Jesús Hijosa, maire de Villaseca de la Sagra, a organisé un premier débat concernant la modification du règlement taurin pour les novilladas dans les arènes de 3eme et 4eme catégorie.

Avec la fin de la temporada et des ferias de novilladas les plus importantes, vient le temps de la réflexion pour ceux qui les organisent… De la est né le Foro de Promoción, Defensa y Debate de las Ferias de Novilladas, présidé par Jesús Hijosa,

Réfléchir sur l’un des problèmes que connaît la fiesta brava : la baisse importante du nombre de ces festejos dits mineurs, mais qui constituent la base et l'avenir de la tauromachie. Ce premier forum a proposé certaines des solutions à cette problématique lors d'une réunion organisée par le Conseil Général des Collèges Vétérinaires, à laquelle ont participé l'Association syndicale des professionnels taurins (Asprot), l'Association nationale des organisateurs de spectacles taurins (ANOET), la Société espagnole de chirurgie taurine (SECT) et les représentants du Foro

Ce problème récurent se pose dans les arènes de 3eme et de 4eme catégorie parce les coûts sont beaucoup trop  élevés et plus personnes ne veut organiser de novilladas et ceux qui le font encore ont rejoint ce forum. C’est le cas de Villaseca de la Sagra, mais aussi d’Arnedo, d’Arganda del Rey, d’Algemesí, de Collado Mediano, de Guadarrama, de San Agustín del Guadalix, de Peralta ou d’El Molar.

Parmi les propositions avancées, réduire le nombre de picadors, de banderilleros d’ayudas et de mozo de espadas, se qui reduirait les frais y compris ceux de la securité sociale… Pour un cout d’organisation variant entre 45.000 a 50.000 euros par novillada, une réduction des couts de 35 % est envisageable… Un prochain forum est prévu le 20 novembre. En attendant, le Foro de Promoción, Defensa y Debate de las Ferias de Novilladas et le maire de Villaseca de La Sagra, Jésus Hijosa, viennent d’être récompensé par le Prix National de Tauromachie que décerne le ministère de la culture.


Communiqué de presse

 

 La commission Corrida Sud Est de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard s’est réuni le  Vendredi 8 Novembre 2018 à Nîmes au musée des Cultures Taurines avec la présence de  Laurent Cadene Délégué National et secrétaire général et d’Arnaud Frade délégué régional de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard.  A l’issue des délibérations les lauréats de la temporada 2019 sont :

Meilleur matador : Sébastien Castella

Meilleur lot de toros : Les Pedraza de Yeltes de Béziers

Meilleur Novillero : Maxime Solera

Meilleur lot de novillos : Les Pages-Mailhan (Nîmes et Béziers)

Meilleur Novillero sans picador : Solalito

Meilleur lot de becerros en non-piquée : Ganaderia Margé (Béziers)

Deux coups de cœur ont été décernés :  - Juan Bautista Pour l’importante corrida Goyesque lors de sa despedida à Arles  - Le collectif « Touche pas à mes passions »  qui lutte contre l’interdiction d’accès aux arènes aux mineurs.

Les trophées seront remis lors de la prochaine l’Assemblée Générale de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard le Samedi 25 Janvier 2020.


Conférence "Le toro, je l'aime" par Rafael Cañada

 

 Rafael Cañada, 26 ans dans les ruedos, novillero, matador de toros et banderillero : « Le toro, je l’aime ». Lors d’une conférence libre organisée le vendredi 22 novembre prochain, à 19h00, au restaurant Tokiko à Saint-Jean-de-Luz, Rafael reviendra sur cette relation exclusive dans laquelle l’un n’existe pas sans l’autre.

 Il a tout connu : les triomphes, les après-midi difficiles, les joies, les peines, les graves blessures, les longues heures à rêver, à parler "Toros". Lors de cette conférence inédite, Rafael nous contera cette relation dans laquelle l’un n’existe pas sans l’autre.


Concours de Nouvelles Taurines

 

La Peña Taurine Mugronnaise organise le 20ème concours de la nouvelle taurine, prix Jean-Claude Mouches, qui sera décerné à l'occasion des Pâques Taurines à Mugron le lundi 13 Avril 2020. Ce concours, le 1er en son genre puisqu'il fut crée en 2001, récompense des textes consacrés à deux formes de tauromachie : la corrida et la course landaise.

L'auteur de la meilleure nouvelle se verra attribuer un montant de 700€, le 2ème recevra 300€ et le 3ème recevra 100€. Les meilleurs textes seront publiés dans le recueil édité chaque année par la peña. La date limite de réception des nouvelles est fixée au 28 février 2020. Ci-dessous le règlement complet.

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter la Peña Taurine Mugronnaise par mail : pena-taurine-mugronnaise@wanadoo.fr.

Télécharger
règlement concours nouvelles taurines 20
Document Adobe Acrobat 327.9 KB

Communiqué de Gabin Rehabi

 

 Depuis le 22 août dernier, mes chevaux de pique et mes autres équidés ont été placés en quarantaine par les services départementaux vétérinaires suite à la détection de l'anémie équine infectieuse chez l'un d'eux, qui a du être abattu.

La perte d'un cheval a été très douloureuse et de plus elle a été accompagnée d'une impossibilité d'honorer les engagements que j'avais avec mes compagnons (toreros, novilleros) pour leur entraînement, je n'ai pu participer non plus aux fiestas camperas organisées par les clubs taurins amis. De même je n'ai pu me rendre chez les ganaderos qui m'ont sollicité et que je remercie très sincèrement. Depuis hier, j'ai reçu le feu vert des services vétérinaires pour pouvoir à nouveau travailler avec mes chevaux,. La quarantaine est levée (Arrête du 5 novembre 2019). Je remercie tous les aficionados et professionnels qui, au courant, m'ont manifesté leur soutien chaleureux dans cette période difficile.  Au plaisir de vous retrouver tous en piste !


Récompense …

 

 La section sud-est de l’Association des Critiques Taurins de France (ACTF), réunie le dimanche 3 novembre à Lunel, a établi son palmarès pour la temporada 2019.  Meilleur matador : Sébastien Castella.  Meilleur novillero : Maxime Solera.  Meilleur lot de toros : Pedraza de Yeltes de Béziers.  Meilleur lot de novillos : desierto, aucun lot complet n’ayant remporté la majorité des suffrages. 

A noter que beaucoup de novilladas ont été composées à partir de plusieurs utreros de fers différents, d'où la difficulté de primer des lots complets d'une même devise. L'Association regrette que le nombre de novilladas ne soit pas plus important et a tenu à saluer la bonne tenue des ganaderias françaises lors des sorties de leurs pupilles.

Prix Nimeño II récompensant une personne ou une entité ayant œuvré en faveur de la Fiesta : au Comité d'Animations Culturelles de Millas et à son président Bernard Lopez qui se battent pour que leur spectacle continue d'exister année après année depuis près de trente ans.
Prix « Coup de Cœur » : au novillero Francisco Montero qui, par son enthousiasme et son envie, a su se faire une place dans sa catégorie.

Les critiques taurins ont tenu à rendre hommage aux critiques taurins Paul-Christian Narran, membre de leur association, et Jean-Louis Lopez, tous deux disparus au cours de la temporada qui vient de s'achever.


Avec le Club Taurin de Paris

 

 C’est au milieu des années 80 que Domingo Hernandez s’est lancé dans l’élevage du toro de combat en rachetant plusieurs fers. Très vite ses choix le portent vers le sang Domecq aussi bien pour l’élevage à son nom que pour celui de Garcigrande mis au nom de son épouse Doña Concha Escolar Gil.  Les produits de ces deux ganaderías salmantinas sont rapidement recherchés par les figuras car leur franchise permet de nombreux succès alors qu’un secteur de l’afición se montre plus critique. Depuis 2010, des centaines d’exemplaires de ces deux élevages sont combattus avec succès dans les plus grandes arènes. Ainsi, c’est devant eux que Julian Lopez "El Juli" a conquis quatre de ses six sorties par la Porte du Prince et, ces dernières saisons plusieurs exemplaires, tels "Hechicero» (Bilbao 2014) ou "Orgullito" (Séville 2018), ont été mentionnés ou distingués par les membres du Club Taurin de Paris comme des animaux marquants.  Bien avant la mort de Domingo Hernandez en février 2018, son fils Justo s’était fortement investi dans la conduite des deux élevages familiaux, portant une attention exceptionnelle aux divers facteurs qui entrent en jeu dans l’alchimie qui permet de produire de grands toros.

C’est pourquoi c’est avec la curiosité aficionada la plus vive que le Club Taurin aura le plaisir d’accueillir l’éleveur Justo Hernandez le jeudi 21 novembre 2019 à partir de 20h00 au Grand salon « Spindler » du restaurant « Chez Jenny » 39, Boulevard du Temple Paris (3e), M° République  Afin de faciliter l’accueil, il est impératif de s’inscrire par mail à l’adresse clubtaurindeparis@gmail.com 


Ales

 

 La Feria d'Alès se déroule comme chaque année pendant l'Ascension : en 2020, du 21 mai au 24 mai 21 & 22 - Partie Camarguaise, 23 & 24 - Partie Espagnole


Coordination des Associations Taurines de Gironde

 

 Le 30 novembre et le 1er décembre prochain, seront 2 jours qui compteront dans l'histoire de la tauromachie en Gironde et donc dans le cœur des aficionados girondins. En effet, la Fédération des Sociétés Taurines de France qui fédère plus de 70 associations taurines fait l'honneur à La Brède et la Peña Taurine des Graves d'organiser son 103ème congrès annuel.
Comme pour tous ses congrès, la FSTF organise le samedi après-midi un colloque, ouvert à tous, pour réfléchir à différents aspects de ce qui fait notre passion, notre art et notre culture. Cette année le colloque traitera de l'intégration de la corrida au XXIème siècle, en particulier des caractéristiques qui lui sont propres et l'inscrivent favorablement dans l'évolution des pensées et des pratiques inspirées par une plus grande sensibilité au bien être animal. Les débats seront engagés par le prisme de "l'éthique en corrida". Intervenants prévus : Jean-Pierre Digard, directeur de recherche émérite au CNRS et membre de l'Académie d'Agriculture de France, Yves Charpiat, vétérinaire et président de l'Association des Vétérinaires Taurins de France, André Roques, responsable du Corps des présidents et alguazils de corrida, Yves Lebas, président de l’École Taurine d'Arles et Évelyne Lanfranchi Monleau, aficionada... Le modérateur sera Daniel Garipuy  aficionado.

La FSTF, le Maire de La Brède et la Peña Taurine des Graves ont le plaisir de vous inviter au colloque "l'éthique en corrida" le samedi 30 novembre 2019 à 14h30, salle des fêtes de La Brède, 4 avenue Charles de Gaulle.

Dimanche 1er décembre à 9h : Assemblée Générale des sociétés taurines adhérentes à la FSTF, salle Latapie (mairie rue Latapie) à La Brède. À 12h15 : Point presse, salle du conseil municipal (mairie de La Brède). (Communiqué)


 

Soirée films taurins

 

 La soirée de l'Aficion Cheminote Nîmoise se déroulera le vendredi 22 novembre prochain à 19h30 au siège de La Coordination, Foyer Albaric 27 rue Reboul à Nîmes