Nouveau triomphe d'El Adoureño en Espagne 

 

Plaza de toros de Villamanta.- Madrid.  Six ovillos d’Aurelio Hernando bien présentés donnant du jeu, ovation au sixième
-Mario Sotos, vuelta al ruedo et silence
-José Aguilar, oreille et oreille
-Yannis Djenibla "El Adoureño",  silence après avis et deux oreilles y rabo


 Disparition de Palomo Linares 

 

Le matador de toros Palomo Linares est decedé ce lundi 24 avril à 17h13. 

El Paciente Sebastián Palomo Linares, de 69 años de edad e ingresado en el Hospital Universitario Gregorio Marañón, ha fallecido a las 17,13 horas a causa de una hemorragia cerebral como complicación de un postoperatorio de cirugía cardíaca. 

Fdo.- Dr. Antonio Gil Núñez. Jefe de Hospital”. 

Il fut l’une des figuras del toreo des années 60/70, rival d’El Cordobes, coupant même un rabo en 1972 dans les arenes de Madrid…


 Zamora. Triomphe pour

El Adoureño 


Novillos de Fernando Peña, de bonne présentation et jeu.
-Aitor Darío ‘El Gallo’, silence et vuelta al ruedo;
-Ricardo Maldonado, silence et vuelta al ruedo;
-El Adoureño, vuelta al ruedo et deux oreilles.
  

Foto Frederic Lafuente


 “La saison passée correspond au commencement… ” 

 

La semaine dernière, Juan Bautista a recueilli les trophées qui lui ont été décernés en reconnaissance des triomphes obtenus à Madrid lors de la saison 2016. 

Juan Bautista a été le protagoniste de cette fin de semaine à Madrid. La saison importante qu’il a réalisé dans la Communauté Madrilène pendant la saison 2016 a été reconnu par des collectifs d’aficionados sous la forme de trophées et de reconnaissances que le torero français a reçu en mains propres.  
“Vous êtes, les aficionados, l’axe de la Tauromachie en Espagne, en France et dans le monde entier. On se doit de nous impliquer pour vous”, a expliqué Juan Bautista.
 

“Les trophées décernés par les aficionados représentent une impulsion et une motivation pour continuer à rechercher le meilleur de moi-même. La saison dernière a été importante mais elle n’est que le commencement de tout ce qui va arriver. Mon moment est arrivé, j’ai beaucoup de rêves et d’objectifs à atteindre”, a-t-il confié.
Vendredi, le torero français a recueilli le prix du Triomphateur de la feria de San Martín de Valdeiglesias (Madrid – Espagne) décerné par la Peña Fernando Rivera de la localité conjointement avec la Mairie ; et hier dimanche, le trophée à l’auteur de la Meilleure Estocade de la feria de Los Remedios de Colmenar Viejo (Madrid – Espagne) concédé par l’emblématique Peña Tierra de Toros. 
Lors de la saison passée, la Communauté de Madrid a vu toréé Juan Bautista à quatre reprises d’où il a coupé 5 trophées, dont l’oreille obtenue dans les Arènes de Las Ventas durant la Feria de San Isidro.


Clemente a hombros pour son alternative
 
C'est lors de la 3° corrida de la Feria de San Pedro de Zamora que Clemente est devenu le 60° matador de toros français. Cayetano, son parrain est sorti lui aussi en triomphe après avoir coupé les deux oreilles de son second, tandis que le torero de Barajas, Alberto López Simón est reparti bredouille.
Six toros de Sánchez-Arjona, bien présentés et intéressants dans l'ensemble.
-Cayetano Rivera Ordóñez Salut et deux oreilles
-Alberto López Simón Salut et salut
-Clement Dubeucq " Clemente " Oreille et oreille
Le toro d'alternative de Clemente s'appellait "Rumbero", Nº 24, negro, de 528 kg.


 Sevilla 

 

Novillos de El Freixo. Entrada: Algo más de un cuarto.
-Andy Younes, ovación con saludos tras aviso y silencio tras aviso.
-Alfonso Cadaval, silencio tras aviso y ovación con saludos.
-Carlos Ochoa, vuelta al ruedo tras petición y aviso y ovación con saludos.
 

Foto Joel Buravand


 Las Matas, 1er mai 2017. 

 

Deuxième novillada des Fiestas de San José Obrero avec six novillos de "El Pilar". Puerta Grande pour Andy Younes qui coupe les deux oreilles du cinquième.
-Diego Carretero: oreille et silence.
-Andy Younes: silence et deux oreilles.
-Daniel Menes: oreille et silence après avis

 Trois oreilles pour El Rafi à Las Matas 

 

Plaza de toros de Las Matas, dimanche 30 avril 2017. Fiestas de San José Obrero. Six becerros de "El Parralejo. Puerta Grande pour Francisco de Manuel et "El Rafi" triomphateurs d’une bonne novillada de "El Parralejo". -Angel Tellez: silencio y oreja. -Francisco de Manuel: oreja y dos orejas. -"El Rafi": dos orejas y oreja. (Foto Joël Buravand)


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Valdemorillo : Et d’une pour Andy Younes. 

 

L’arlésien est déclaré triomphateur de la feria de San Blas de Valdemorillo chez les novilleros après ses trois oreilles coupées aux pupilles de  la ganadería de Gómez de Morales qui est déclarée meilleure ganaderia. 

Les autres prix : Trophée Víctor Barrio au triomphateur de la feria : Antonio Gaspar  "Paulita". Trophée Raimundo Rodríguez au meileur Picador: Desierto. Meilleur subalterne: Raúl Cervantes et Víctor Pérez (exaequo). Mention spéciale à la meilleure 

ganaderia 2016 pour Victorino Martín. 

Six novillos de Gómez de Morales, bien présentés et de bon jeu, vuelta al ruedo au 5°,  nº 30 pour : 

-Fernando Flores, salut et silence 

-Andy Younes, Oreille et deux oreilles 

-Santiago Sánchez Mejía, silence et silence 

Sortie a hombros d’Andy Younes aux cotés du ganadero, lui à pieds.


C’est le Pérou pour M. Serrano

  Feria de Jésus de Cajamarca 

1ere de Feria : quatre toros de Montecarmelo et un de Salagual pour-Marc Serrano : Vuelta et deux oreilles-Fabio Castañeda : Silence, oreille et silence après 3 avis2eme de Feria : Deux toros et un novillo de Paijan pour-Marc Serrano : Salut-Fabio Castañeda : Silence après 2 avis-Mario Andabak : SalutMarc Serrano est déclaré triomphateur de la Feria et reçoit le Scapulaire d’Or


Maxime Solera,

triomphateur de Peralta

 

Le Club Taurin et la municipalité de Peralta ont remis les prix aux triomphateurs de la Feria

Taurina de Peralta 2016. Pour le X Concurso de Fotografía Taurina le lauréat est José Félix Pérez, Luis Viloria est récompensé pour la meilleure pique et Omar Guerra pour ses banderilles. Le prix de la meilleure ganaderia est pour celle de Pincha combattue le 8 septembre… Et le triomphateur de la feria n'est autre que le français Maxime Solera 



 Nouveau succès pour El Adoureño 

 

Talamanca del Jarama (Madrid). Novillos Ángel Luis Peña pour
-Juan Carlos Benitez,oreille et deux oreilles et rabo symboliques après l’indulto du troisième,
-
Yannis Djenibla « El Adoureño », deux oreilles et oreille
Le novillero français coupe trois oreilles et sort a hombros


 Juan Bautista rafle tout 

 

Le prix Nuestra Señora de la Merced lui a été décerné en tant que triomphateur absolu d'une feria lors de laquelle il est sorti en triomphe dimanche dernier après avoir coupé trois oreilles. Le torero d'Arles a été déclaré également titulaire des trophées de la meilleure faena et de la meilleure estocade de la feria.

 Premier triomphateur de la Feria de Las Flores y Las Frutas  

 

Un important Juan Bautista, trois oreilles à Ambato. Première faena extraordinaire récompensée par deux oreilles plus une supplémentaire du quatrième. Grand après-midi, conclue par une sortie en triomphe en compagnie de l'équatorien Guillermo Albán. Les toros lidiés furent des élevages de Vistahermosa et Mirafuerte.   

Juan Bautista a mis la révolution à Ambato. Trois oreilles pour le matador français après avoir réalisé deux faenas importantes face aux exemplaires de Vistahermosa. Sa première prestation fut parfaite, primée par deux oreilles après avoir toréé avec beaucoup de plaisir et de lenteur, avec comme point culminant la profondeur de sa tauromachie sur la corne gauche. Grande dimension de Juan Bautista qui captiva l'attention du public. Face au quatrième, Juan Bautista réalisa une œuvre succulente et belle, en dominant la charge du bon toro de Vistahermosa et en obtenant des moments splendides, durant lesquels il toréa au ralenti. Faena variée, remplie de différents registres et nuances qui fut primée par une seule oreille après une demie estocade et un descabello. Avec le matador français, l'équatorien Guillermo Albán est sorti également en triomphe après avoir coupé les deux oreilles de son second exemplaire, alors que le torero d'Extremadura Ginés Marín fut applaudi après chacune de ses prestations.  

Dimanche 26 février 2017. Arènes d'Ambato. Toros de Vistahermosa et Mirafuerte.  

-Juan Bautista, 2 oreilles et oreille. 

-Guillermo Albán, ovation et 2 oreilles.  

-Ginés Marín, applaudissements et applaudissements.


 Message de Camille Juan, à l'attention des professionnels 

 et de tous les aficionados :

 

"Par ce communiqué, veuillez trouver ma décision de me retirer professionnellement du milieu taurin. Après presque 20 ans d'engagement, de passion et d'aficion, le temps est venu pour moi d’arrêter ma carrière. Je remercie toutes celles et ceux, qui m'ont soutenu, aidé et suivi durant toutes ces années, et cela jusqu'au 1er octobre dernier à Vauvert, pour mon enceronna qui restera le point culminant de ma trajectoire professionnelle." Camille Juan


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Triomphe et indulto pour Castella 

 

Trois oreilles et indulto pour son second toro de la ganadería Ernesto Gutiérrez Arango "Milionario", tel est le bilan de la 3° corrida de la Feria de Manizales. Une corrida qui tourna au mano à mano, après que le jeune colombien Juan Viriato se fit prendre d’entrée, ne pouvant prendre l’alternative. Roca Rey, fortement accroché par son 1er toro, continua mais diminué physiquement.


Mort dans l'arène

 

À Teruel, un toro, en l'occurrence "Lorenzo" Nº 26 de Los Maños a rapellé que tous les toreros se jouent la vie sur le sable d'une arene…. Victor Barrio y a laissé la

sienne à 28 ans, victime du vent et de la corne qui lui atteint le œur…."Siempre pensé que la vida la viven los cobardes y la disfrutan los valientes, aunque, a veces, el precio sea demasiado caro". Demasiado, Víctor, demasiado…

Il était né à Grajera (Segovia) le 29 mai 1987. Eleve de la Escuela Taurina de El Espinar, il fit son 1er paseíllo à Segovia le 5 septembre 2007, debuta avec picadors à

Sepúlveda le 29 aout 2009. L'alternative il la reçut le 8 avril 2012 à Las Ventas avec El Fundi et Juan del Álamo, toros de José Luis Pereda….. Triomphateur de Valdemorillo en 2015, il se battait au quotidien pour gagner un

contrat…. Jusqu'à la Feria del Ángel de Teruel !!! (Foto Louize 2z)



Les novilleros français


 Andy Younes 

 

Né le 30 mai 1997 à Arles 

1ere novillada sans picadors : 6 juin 2013 à Aire sur l’Adour 

1ere novillada avec picadors : 23 mai 2015 à Nîmes, novillos : Parlade. (Vainqueur de la Cape d’Or)

 

 Tibo Garcia

 

 Né le 3 juin 1997 à Nîmes 

1ere novillada sans picadors : 30 juin 2014 à Rieumes 

1ere novillada avec picadors : 13 mars 2016 à Samadet, novillos : Salayero y Brandes

 

 Adrien Salenc

  

Né le 10 juillet 1997 à Nîmes 

1ere novillada sans picadors : 1er mai 2014 à Baza (Espagne) 

1ere novillada avec picadors : 5 juin 2016 à Captieux, novillos : El Tajo y la Reina

 

 Maxime Solera 

 

Né le 27 mai 1993 à Martigues 

1ere novillada sans picadors : 9 septembre 2012 à Arles 

1ere novillada avec picadors : 20 aout 2016 à Marchamalo (Espagne) novillos : Peñajara

 

 Yannis Djeniba « El Adoureño » 

 

Né le 28 mars 1997 à St Martin d’Heres (38) 

1ere novillada sans picadors : 15 juin 2014 à Aire sur l’Adour 

1ere novillada avec picadors : 18 septembre 2016 à Galapagar (Espagne) novillos : Monteviejo

 

 Mathieu Picart « Mateo Roman »

 

 Né le 14 juin 1991 à Oyonnax (Ain) 

1ere novillada sans picadors : 22 juillet 2008 aux Saintes Maries de la Mer 

1ere novillada avec picadors : 1er mai 2011 à Aire sur l’Adour, novillos : Los Galos

 


Les matadors de toros français


 Pierre Cazenave "Felix Robert" 

 

Né le : 14 avril 1862 à Tartas 

Alternative : 18 novembre 1894 à Valencia. Parrain: Fernando Gomez "El Gallo". Témoin : sans. Toro : "Portero" de la ganaderia Conradi. Confirmation à Madrid : 02 mai 1899 Parrain: "Minuto" Témoin : "Bonarillo" Toro : "portero"de la ganaderia de Perez de la Concha 

Bibliographie : "Les aventures de Felix Robert, premier matador français" par J. P. Fabaron 

"Felix Robert est mort le 19 janvier 1916

 


 Ambroise Boudin "Pouly II"

 

 Né en : 1874 à Aimargues 

1ere Novillada piquée : 01 novembre 1902 à Perpignan 

Présentation de novillero en Espagne :1908 à Bilbao avec José Morales "Ostioncito, novillos de Carreros 

Alternative (non reconnue) : 06 juin 1909 à Arles Parrain: Enrique Vargas "Minuto" Témoin : José Moreno "Lagartijillo Chico" Toro de la ganaderia Carreros


 Pierre Boudin "Pouly III"

 

 Né le : 07 mars 1899 à Tarascon 

1ere Novillada non piquée : 20 octobre 1913 à Arles sur Tech 

1ere Novillada piquée : 07 juin 1914 à Marseille, novillos de Laugier

1ere Novillada piquée en Espagne : 28 mars 1920 à Bilbao novillos de Manuel Santos 

Présentation de novillero à Madrid : 18 juillet 1920 avec "Jumillano" et "Almanseño II", Novillos portugais de Netto Revello 

Alternative (non reconnue) : 05 septembre 1920 à Arles Parrain: Francisco Martin Vazquez Témoin : Joaquim Sanz"Punteret" Toro de la ganaderia de Felipe Salas. 

Alternative : 07 aout 1921 à Barcelone Parrain: Juan Silvetti Témoin : "Carnicerito de Malaga" Toro : "Bonito" n° 99 de la ganaderia de Esteban Hernandez Confirmation à Madrid : 30 avril 1922 Parrain: Diego Mazquiran "Fortuna" Témoin : Juan Anilo "Nacional II" Toro : "Madrilito" n° 19 de la ganaderia de Perez de la Concha.  

Pierre Pouly "Don Pedro", aprés avoir longtemps dirigé les arenes d'Arles s'est eteint le 24 decembre 1988


 Pierre Schull 

 

Né le : 18 avril 1936 à Charleval 

1ere Novillada non piquée : 01 avril 1951 à Arles, becerros de Thibaut 

1ere Novillada piquée : 30 mai 1955 à Barcelone avec Gregorio Sanchez, Pepe Caceres et "El Pio", novillos de Bernardino Gimenez et de José Luis Osborne 

Alternative : 12 octobre 1958 à Arles Parrain: Luis Miguel Dominguin. Témoin : Luis Segura. Toro : "Lujoso" n° 57 de la ganaderia du Duc de Pinohermoso  

Il a fait sa despedida en civil, le 23 septembre 1962 dans les arenes d'Arles en tuant un sobrero de Palha


 Robert Piles 

 

Né le : 12 juillet 1952 à Nîmes 

1ere Capea : Rodilhan avec El Andaluz et Chinito en 1964 

1ere Novillada non piquée : aout 1967 à Lansargues novillos de Sol avec J. Riboulet et J. Coule 

1ere Novillada piquée : 08 février 1970 à Vista Alegre (Madrid) 

Alternative : 12 septembre 1971 à Barcelone Parrain: Luis Miguel Dominguin Témoin : Palomo Linares Toro : "Botero" n° 68 de la ganaderia de Torrestrella 


 Bernard Dombs « Simon Casas » 

 

Né le : 02 septembre 1947 à Nimes 

1ere Novillada non piquée : 12 juin 1966 à Gerone (Esp) 

1ere Novillada piquée et presentation à Madrid: 15 juillet 1967 1 oreille à son novillo de "Charco Blanco" 

Alternative : 17 mars 1975 à Nîmes Parrain: Angel Teruel Témoin : Paco Alcade Toro : "Guantito" n° 28 de la ganaderia de Dioniso Rodriguez 

Directeur des Arenes de Nîmes, puis Valencia, Zaragoza, Alicante…., apoderado, aujourd’hui directeur des arenes Las Ventas à Madrid


 Jacky Brunet « Jaquito » 

 

Né le : 26 aout 1944 à Nîmes 

1ere Novillada non piquée : 12 juillet 1970 aux Saintes Marie de la Mer novillos de Sol 

1ere Novillada piquée : 01 novembre 1970 à Lunel avec "El Andaluz" novillos de Yonnet et Pourquier  

Alternative : 15 aout 1976 à Tarragona Parrain: Gabriel de la Casa Témoin : Augustin Parrita 

Toro : "Campanillo" de la ganaderia Javier Molina 

Bibliographie : "Parlez-moi de Pepe" par Nicole Lutchmaya (U.B.T.F. ) 

Le lundi de Pâques 1982 il trouvera la mort dans un accident en rentrant de la Feria d'Arles 


 Fréderic Pascal 

 

Né le : 26 mars 1948 à Nîmes 

1ere Novillada non piquée : 14 juillet 1969 aux Saintes Marie de la Mer novillos de Sol 

1ere Novillada piquée : 26 octobre 1976 à Lunel avec T. Vargas, P. Bautista, J. Munoz, Nimeño I novillos de Ricard, Fernay et Yonnet 

Présentation de novillero en Espagne: 09 septembre 1973 à Vista Alegre (Madrid) avec J. Lucas et J. Ortega Cano, novillos de Pio Tabernero de Vilvis 

Alternative : 22 aout 1976 à Nîmes Parrain: Ruiz Miguel Témoin : Luis Francisco Espla Toro : "Economista" de la ganaderia Juan Pedro Domecq

En 1978 il se retire des ruedos pour mener une action syndicale importante en faveur des toreros français